1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment les départements veulent garder « leurs » barrages
Le Point23/08/2019 à 13:54

Enchassés tel un fjord au c?ur des montagnes, pas très loin de Gap, l'imposant barrage de Serre-Ponçon et son lac incarnent une sorte d'image parfaite de la tranquillité. D'un côté, un édifice à première vue inébranlable de plus de 600 mètres de large à sa base ; de l'autre côté, la plus grande étendue d'eau artificielle de France. Que pourrait-il arriver de fâcheux à ces colosses de béton et de liquide ? Eh bien, depuis peu, ces deux-là tremblent un peu.L'eau manque, après un été très sec. Si EDF, gestionnaire du barrage, assure qu'ici comme ailleurs il n'y a aucune inquiétude à avoir, le département des Hautes-Alpes n'est pas du même avis. Le barrage alimente en effet toute la vallée de la Durance, en aval. C'est l'une de ses missions, affectée dès le début des années 1960, lors de sa mise en service : l'eau de la Durance qui s'y accumule doit servir à l'irrigation des cultures, mais aussi, jusqu'au département des Bouches-du-Rhône, à pourvoir la population en eau (il couvre 27 % des besoins en eau potable de la région Paca). Le barrage de Serre-Ponçon, c'est le « château d'eau de la Provence », le nomme-t-on joliment ici. Il sert aussi au tourisme, une activité que le conseil départemental des Hautes-Alpes surveille attentivement. Or, mardi 20 août, il a fallu fermer l'une des plages du lac, faute d'eau. La cote est située 6 mètres sous la normale, ce qui inquiète les édiles locaux.Sourde oreilleLe barrage...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer