Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Combats pour le contrôle de l'aéroport de Donetsk

Reuters 26/05/2014 à 19:52

OFFENSIVE UKRAINIENNE POUR REPRENDRE L'AÉROPORT DE DONETSK

par Alastair Macdonald et Yannis Behrakis

KIEV/DONETSK Ukraine (Reuters) - Les forces ukrainiennes ont lancé lundi une offensive pour reprendre aux séparatistes pro-russes l'aéroport international de Donetsk, dans l'est du pays, partiellement occupé dans la nuit par les insurgés.

L'homme d'affaires Petro Porochenko, qui a revendiqué sa victoire dimanche dès le premier tour de l'élection présidentielle ukrainienne, a dit refuser tout dialogue avec les "terroristes" et estimé que l'armée serait capable de mettre fin "en quelques heures" à la révolte séparatiste dans l'Est.

Les Ukrainiens ont voté massivement dimanche pour Porochenko en espérant que ce milliardaire de 48 ans parviendra à sauver le pays de la faillite, de la guerre civile et du démembrement.

Les autorités russes se sont dites prêtes au dialogue avec le nouveau président ukrainien mais ont demandé au préalable à Kiev de ne pas intensifier ses opérations militaires dans l'Est.

Lors d'une conférence de presse à Kiev, alors que les combats se déroulaient à Donetsk, Petro Porochenko a souligné que l'offensive des forces gouvernementales devait être aussi rapide qu'efficace.

"L'opération antiterroriste ne doit pas durer deux ou trois mois, elle ne doit durer que quelques heures", a-t-il dit en dénonçant les séparatistes qui "veulent maintenir un Etat bandit instauré par les armes".

"Ce sont des bandits, rien de plus. Personne, dans un Etat civilisé, ne discute avec des terroristes", a-t-il martelé.

"PROTÉGER LA POPULATION"

Les séparatistes ont pris dans la nuit de dimanche à lundi le terminal de l'aéroport international Serge Prokofiev de Donetsk mais l'armée ukrainienne a contre-attaqué quelques heures plus tard.

Des avions ont bombardé les positions rebelles et une épaisse colonne de fumée noire s'élevait lundi après-midi au-dessus de l'aéroport.

Kiev a précisé qu'au moins trois avions de l'armée de l'air avaient procédé à des "tirs de sommation" autour des installations puis bombardé une zone où les forces séparatistes étaient concentrées.

Des parachutistes ont aussi été dépêchés en hélicoptère sur place afin de "nettoyer" le secteur.

Après trois heures de combats, un journaliste de Reuters a vu trois hélicoptères Mi-24 tirer sur le terminal de l'aéroport, puis sur la piste.

Après dépouillement de plus des trois quarts des bulletins, Porochenko recueille 54% des voix, loin devant sa rivale Ioulia Timochenko (13,1%).

Dans les régions de l'Est aux mains des séparatistes, seuls 20% des bureaux de vote ont pu ouvrir, mais les observateurs de l'OSCE en Ukraine ont validé le déroulement du scrutin, le jugeant conforme aux normes démocratiques.

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé que l'élection de Porochenko serait "une bonne nouvelle". L'Elysée s'est réjoui de l'ouverture d'une "nouvelle phase (...) qui doit permettre la stabilisation politique et le redressement économique".

L'Union européenne a salué pour sa part une "étape majeure" vers une réduction des tensions entre Kiev et Moscou.

Lors de sa conférence de presse, Petro Porochenko a dit qu'il voulait rencontrer les dirigeants russes dans la première quinzaine de juin.

"J'espère que la Russie appuiera nos efforts pour faire face à la situation dans l'Est", a-t-il déclaré, tout en excluant de ne pas intervenir contre les groupes armés. "Protéger la population est un devoir pour l'Etat", a-t-il souligné, promettant de donner plus de moyens à l'armée.

(Avec Richard Balmforth, Natalia Zinets, Pavel Polityuk, Gareth Jones, Alastair Macdonald et Anna Dabrowska à Kiev, Sabina Zawadzki, Gabriela Baczynska et Lina Kushch à Donetsk; Guy Kerivel pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.