Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Combats entre miliciens et séparatistes dans le nord du Mali

Reuters18/08/2015 à 02:41

(Actualisé avec instauration par l'Onu d'un cordon de sécurité autour de Kidal, derniers paras) BAMAKO, 17 août (Reuters) - Une milice pro-gouvernementale malienne a affirmé lundi avoir tué une vingtaine de séparatistes touaregs lors de combats dans le nord du Mali, fragilisant un peu plus la mise en oeuvre de l'accord de paix d'Alger. La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) a de son côté reconnu être à l'origine des attaques mais elle en a imputé la responsabilité aux "incursions" des miliciens et a affirmé que les affrontements avaient fait de nombreuses victimes dans les rangs de ces derniers et seulement deux dans les siens. Ces combats ont éclaté alors que le Niger doit héberger mercredi des pourparlers de paix entre des représentants de la Plateforme, alliance de groupes pro-gouvernementaux, et de la CMA, qui n'a toutefois pas encore confirmé sa participation. Ces négociations visent à remettre sur les rails l'accord de paix signé en juin par les séparatistes, après avoir été paraphé le mois précédent par le gouvernement malien et les miliciens qui le soutiennent, afin de permettre à l'armée de Bamako de concentrer son action contre les mouvements islamistes. Les tensions sont depuis réapparues dans le nord du Mali et les séparatistes touaregs ont lancé lundi matin une attaque contre des positions du Groupe autodéfense touareg imghad et alliée (Gatia), principale milice pro-gouvernementale, a déclaré le secrétaire général de cette dernière. Fahad Ag Almahamoud a précisé que les accrochages s'étaient produits dans la région de Kidal, près des villes d'Anefis et d'Amassine, ainsi qu'à Tourek Oued. "Les combats sont désormais terminés, sur les trois fronts. La CMA a été défaite partout et a perdu 20 hommes. Il n'y a pas eu de perte de notre côté. Tous ces morts l'ont été pour rien", a-t-il dit. Un porte-parole de la Coordination, Almou Ag Mohamed, a confirmé que les rebelles étaient à l'origine de ces attaques mais a reproché aux casques bleus de la Minusma, la mission de maintien de la paix de l'Onu, de ne pas avoir stoppé les incursions des milices pro-gouvernementales. Accusant la Plateforme de vouloir "semer le désordre", il a affirmé que celle-ci avait subi de lourdes pertes et que seuls deux combattants séparatistes manquaient à l'appel, dont l'un a selon lui probablement été capturé. "Je ne vois pas l'intérêt de discussions au Niger ou ailleurs tant que nous n'aurons pas pu ramener le calme sur le terrain", a-t-il ajouté. Qualifiant les affrontements de "violation flagrante du cessez-le-feu et de l'accord de paix", la Minusma a par la suite annoncé l'instauration d'un cordon de sécurité de 20 km autour de Kidal à partir de ce mardi matin et "jusqu'à nouvel ordre". "La Minusma souligne qu'elle n'hésitera pas à entreprendre toutes actions nécessaires conformément à son mandat et ses règles d'engagement pour protéger les populations civiles qui seraient en danger", a-t-elle prévenu dans un communiqué, en invitant les deux camps à retourner sur les positions qu'ils occupaient avant le début de ces affrontements. (Tiemoko Diallo; Henri-Pierre André, Tangi Salaün et Bertrand Boucey pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.