Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Colombie/Farc-Retour à la table des négociations à La Havane

Reuters04/10/2016 à 22:39
 (Actualisé avec rencontre Santos-Uribe mercredi §10-11) 
    LA HAVANE/BOGOTA, 4 octobre (Reuters) - Les négociateurs du 
gouvernement colombien et ceux des rebelles marxistes des Farc 
se sont retrouvés mardi à La Havane après le rejet dimanche par 
référendum de l'accord de paix péniblement négocié pendant 
quatre années. 
    Appelés à se prononcer sur ce texte, les Colombiens ont 
rejeté à une courte majorité un compromis qu'ils considéraient 
comme trop clément pour les guérilleros en lutte contre le 
pouvoir central depuis plus d'un demi-siècle, une rébellion qui 
a fait près de 250.000 morts. 
    Le gouvernement colombien a annoncé que les négociateurs 
Humberto de la Calle et Sergio Jaramillo étaient de retour à La 
Havane pour reprendre les discussions avec leurs homologues 
rebelles des Farc et savoir quelles étaient les intentions de 
ces derniers. 
    La capitale cubaine est le lieux des pourparlers entre les 
deux camps depuis 2012. 
    Le processus de sauvetage de l'accord de paix risque d'être 
long et complexe et la ministre colombienne des Affaires 
étrangères Maria Angela Holguin a déclaré que la décision de 
rouvrir les discussions incombait aux rebelles. 
    Tous les Colombiens, y compris ceux qui ont voté contre 
l'accord de paix lors du référendum, sont favorables à un arrêt 
des hostilités. Pour l'instant, la trêve est respectée par les 
deux parties. 
    Les opposants à l'accord de paix, dont l'ancien président 
Alvaro Uribe, rejettent deux points : l'octroi de sièges pour 
des représentants des Farc au congrès et l'immunité pour les 
chefs de la rébellion. 
    Tout l'enjeu de cette renégociation est de savoir si les 
rebelles sont prêts à accepter des conditions moins favorables, 
en échange d'un assouplissement des exigences d'Uribe. 
    Ce dernier, qui a refusé pendant des années de rencontrer 
les négociateurs rebelles, s'est dit prêt maintenant à 
contribuer à une solution commune. 
    Trois représentants d'Uribe, leader du Centre démocratique 
(droite), doivent examiner certains détails avec trois 
représentants du gouvernement. Une rencontre est prévue au 
retour de Humberto de la Calle de son déplacement à Cuba. 
    La victoire du "non" lors du référendum a résonné comme un 
cuisant échec pour le président Juan Manuel Santos qui doit 
rencontrer Alvaro Uribe mercredi matin, ont annoncé les services 
de la présidence. 
     
      
     
 
 (Marc Frank et Helen Murphy; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.