1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Collomb ne connaissait pas Benalla, confirme son chef de cabinet
Le Parisien30/07/2018 à 16:52

Collomb ne connaissait pas Benalla, confirme son chef de cabinet

La commission d'enquête du Sénat auditionne trois personnes ce lundi : Jean-Marie Girier, l'ex-directeur de campagne d'Emmanuel Macron et chef de cabinet de Gérard Collomb, Stéphane Fratacci, directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur et le colonel Lionel Lavergne, patron du Groupe de sécurité de la présidence de la République, le GSPR.Mardi, LR d'un côté, les trois groupes de gauche (socialistes, communistes, Insoumis) de l'autre, porteront une motion de censure pour mettre en cause la responsabilité du gouvernement dans l'affaire Benalla.La question du jour pour les sénateurs : préciser la chaîne hiérarchique au sein des forces de l'ordre lors de la manifestation du 1er mai. »» Revivez notre direct :16h22. L'audition du directeur de cabinet de Gérard Collomb Stéphane Fratacci est terminée. Mardi, c'est Christophe Castaner qui sera auditionné par la commission des lois du Sénat. 15h53. « J'ai eu connaissance du port d'arme postérieurement à l'article du Monde, » affirme Stéphane Fratacci15h45. Stéphane Fratacci, directeur de cabinet de Gérard Collomb : « Le 2 mai, dans le cadre de mes responsabilités, ma priorité était le suivi de la manifestation du 1er (...) concernant la vidéo, je me suis assuré que l'employeur de M. Benalla disposait de l'information, la prenait en compte, s'entretenait avec lui et entendait apporter une réponse à ce comportement (...) Les jours qui ont suivi, nous avons préparé la manifestation du 5 mai, dont nous étions préoccupés par le bon déroulement. Nous avions aussi l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame des Landes et de différentes facultés à gérer. Le sujet était traité par la présidence de la République, nous n'avons pas eu à y revenir. »14h50. Stéphane Fratacci, directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur : «Lorsque nous avons eu connaissance de cette vidéo du 1er Mai, nous avons alerté son employeur, mais au regard de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer