Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Colère de la Turquie, prudence de l'Otan dans l'affaire du F4

Reuters26/06/2012 à 19:00

Colère de la Turquie, prudence de l'Otan dans l'affaire du F4

par Oliver Holmes et Jon Hemming

BEYROUTH/ANKARA (Reuters) - Forte de la solidarité de l'Otan, la Turquie a exprimé sa colère mardi après la destruction d'un avion militaire turc par la Syrie et prévenu sa voisine avec laquelle elle a des relations tendues qu'elle répondra à toute menace à sa frontière.

Le Premier ministre turc, Tayyip Erdogan, a expliqué que son pays n'était pas animé d'intentions belliqueuses et ne souhaitait pas s'engager dans un conflit armé, mais a précisé que des consignes avaient été données à l'armée pour faire face à toute nouvelle menace militaire.

"Notre réponse qui est rationnelle ne doit pas être perçue comme de la faiblesse, notre position mesurée ne signifie pas que nous sommes des victimes expiatoires", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une intervention devant le groupe parlementaire de l'AKP, le parti au pouvoir.

"Chacun doit comprendre que la colère de la Turquie est aussi juste que forte et destructrice et que son amitié est précieuse", a-t-il ajouté.

La réunion d'urgence des Etats membres de l'Otan convoquée à sa demande à Bruxelles a permis à la Turquie de vérifier la solidarité de l'Alliance atlantique à son égard dans cet incident qui a coûté la vie à deux pilotes.

Dans un communiqué, les Alliés ont condamné le comportement de la Syrie mais l'ont fait en des termes mesurés et prudents qui traduisent leur mécontentement autant que leur crainte d'assister à une intervention armée qui aurait un effet contagieux dans la région.

Le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, a appelé la Syrie à tout mettre en oeuvre pour éviter qu'un nouvel incident de ce genre se reproduise.

"La sécurité de l'Alliance est indivisible. Nous soutenons la Turquie dans un esprit de solidarité forte", a-t-il dit. "Nous jugeons cet acte inacceptable et le condamnons dans les termes les plus fermes".

"ACTE HOSTILE" CONTRE "VIOLATION MANIFESTE"

Il a précisé que l'article 5 du traité de l'Atlantique-Nord, qui organise la solidarité entre Etats membres et autorise le recours à la force en cas d'agression, n'avait pas été invoqué.

"Je ne pense pas que la situation continuera à s'envenimer", a estimé Anders Fogh Rasmussen. "Je pense que la Syrie va prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'un tel événement se reproduise à l'avenir au regard de l'évolution de la situation dans la région".

Un responsable a précisé que les 28 Etats membres avaient prévu de nouvelles consultations et qu'ils continuaient de suivre l'affaire de très près.

Pour l'instant, la Turquie a simplement annoncé une modification des consignes données à l'armée pour traiter une éventuelle menace sur les 900 km de frontières qu'elle partage avec la Syrie.

"Chaque élément militaire approchant la Turquie à partir de la frontière syrienne et représentant un risque pour la sécurité et un danger sera considéré comme une menace militaire et traité comme une cible militaire", a averti Erdogan.

BASE ARRIÈRE

Les relations entre Ankara et Damas, jadis amicales, se sont détériorées depuis le début de la rébellion contre le président Bachar al Assad, il y a seize mois.

La répression menée par l'armée syrienne a provoqué l'afflux de quelque 30.000 réfugiés en Turquie et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) utilisent la zone comme base arrière et franchissent régulièrement la frontière pour mener des actions.

Autre signe de cette détérioration, le gouvernement turc a appelé à plusieurs reprises Assad à entreprendre des réformes démocratiques, des demandes restées sans réponse.

L'incident, qui a conduit à la destruction d'un Phantom F4 vendredi, est évalué de manière opposée par Ankara et par Damas.

Erdogan estime que l'avion, un appareil de reconnaissance non armé, a été délibérément visé et abattu alors qu'il se trouvait dans l'espace aérien international et qu'il ne s'agit donc pas d'un accident.

Dans une lettre adressée au Conseil de sécurité de l'Onu, la Turquie parle d'"acte hostile des autorités syriennes contre la sécurité nationale" turque qui représente une "grave menace pour la paix et la sécurité dans la région".

La Syrie a, elle, invoqué une "violation manifeste" de sa souveraineté et a mis en garde Ankara et l'Otan contre d'éventuelles représailles.

Avec les rédactions de Bruxelles et d'Amman, Jean-Stéphane Brosse et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.