Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Colère de députés chiites irakiens contre l'ambassadeur saoudien

Reuters24/01/2016 à 14:00
    BAGDAD, 24 janvier (Reuters) - Le nouvel ambassadeur 
d'Arabie saoudite à Bagdad a provoqué la colère de 
parlementaires chiites en estimant que la présence de milices 
chiites dans la lutte contre l'organisation sunnite Etat 
islamique (EI) exacerbait les tensions religieuses en Irak. 
    Dans une interview diffusée samedi par la chaîne irakienne 
Al Soumaria TV, Thamer al Sabhan a ajouté que les groupes 
paramilitaires chiites regroupés depuis 2014 au sein de la 
coalition Hachid Chaabi devraient se retirer des opérations 
militaires contre le groupe djihadiste d'Abou Bakr al Baghdadi. 
    "Cette ingérence dans les Hachid Chaabi (...), ça ne le 
regarde pas. Il doit respecter les usages diplomatiques", a 
réagi dimanche Khalid al Assadi, membre chiite de la commission 
parlementaire des Affaires étrangères. 
    "Si de telles ingérences devaient se répéter, il y aurait 
des appels pour déclarer l'ambassadeur persona non grata et 
demander au roi d'Arabie saoudite de le remplacer", a-t-il 
poursuivi. 
    Assadi, contacté par téléphone, a indiqué qu'il avait 
demandé au ministère des Affaires étrangères de convoquer le 
diplomate saoudien. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès 
du ministère. 
    Cité par la chaîne Al Soumaria, un autre élu chiite du 
Parlement, Awatef Nemah, a appelé lui à l'expulsion immédiate de 
l'ambassadeur saoudien. "Il pourrait à défaut s'exposer à des 
graves conséquences", a-t-il ajouté. 
    La réouverture en décembre de l'ambassade d'Arabie saoudite 
à Bagdad, fermée depuis l'invasion du Koweït par l'Irak de 
Saddam Hussein en 1990, a été interprétée comme une étape sur la 
voie d'une plus grande coopération en matière de sécurité et de 
lutte contre l'extrémisme. 
    Le royaume sunnite a longtemps accusé l'Irak d'être trop 
proche de l'Iran chiite, son principal adversaire régional, et 
de faire preuve de discrimination à l'encontre de la minorité 
sunnite, accusation rejetée par Bagdad. 
 
 (Maher Chmaytelli et Stephen Kalin; Jean-Stéphane Brosse et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.