1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"Coach" : profession entraîneur

Le Point03/02/2016 à 08:29

Claude Onesta est l'un des sept coaches auscultés par Manuel Herrero dans son documentaire sur Canal+.

Ils sont souvent ignorés ou détestés. Ils sont souvent dans l'ombre, rarement dans la lumière. Ils sont souvent remerciés, quelquefois au sens propre, fréquemment au sens figuré lorsqu'il faut « créer un déclic ». Mais ce soir, pendant quatre-vingt-dix minutes, ils bénéficient de la visibilité qu'ils méritent. Dans Coach sur Canal+, les entraîneurs ont la parole. Leur vocation, leur méthode de travail, leur relation avec les athlètes, leurs succès et leurs échecs sont décryptés. L'auteur du documentaire, Manuel Herrero (le fils du poète de l'ovalie, Daniel), livre un programme nécessaire pour comprendre le difficile métier d'éducateur, accompagnateur, leader. Si le titre du documentaire est au singulier, il aurait pu être au pluriel tant les façons d'aborder cette fonction (ou plutôt ce sacerdoce) sont multiples. Morceaux choisis.

Le très médiatique Philippe Lucas

Il a formé avec Laure Manaudou le duo magique de la natation française. Celui qui a ramené l'Hexagone dans le grand bain olympique. Une vraie relation père-fille s'était installée. D'abord pour le meilleur : les titres. À force de travail (« Sans travail, tu ne peux pas réussir. Avec du travail, tu n'es pas sûr de réussir »), d'efforts (« Si tu as mal, tu accélères, la douleur, tu la domines ») et de franchise (la scène où il la renvoie hors de la piscine est saisissante), Manaudou a...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer