Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Clinton veut augmenter le salaire minimum, réitère ses promesses sur les armes

Reuters04/11/2015 à 01:26

(Actualisé avec déclarations sur la question des armes à feu) WASHINGTON, 4 novembre (Reuters) - Hillary Clinton, en tête des intentions de vote en vue de la primaire démocrate aux Etats-Unis, s'est prononcée mardi pour un relèvement du salaire minimum fédéral de 7,25 à 12 dollars de l'heure. "Je veux augmenter le salaire fédéral minimum à 12 dollars et inciter les autres entités à aller encore plus haut", a-t-elle dit lors d'un meeting de campagne dans l'Iowa, l'Etat qui donnera début février le coup d'envoi des primaires. Son principal rival dans la course à l'investiture démocrate, le sénateur du Vermont Bernie Sanders, propose lui de porter à 15 dollars le salaire horaire minimum au niveau fédéral. De nombreuses collectivités locales ont déjà fixé des salaires minimums supérieurs à la norme fédérale. Au cours du même meeting, la candidate démocrate a également réitéré sa promesse d'affronter le lobby des armes à feu en réformant les règles encadrant les ventes d'armes. Evoquant les violences avec arme, elle a souligné qu'il s'agissait "d'un problème, d'un danger, d'une menace partout dans notre pays". "Nous devons en faire une question électorale, exactement comme le fait le camp adverse, parce que la majorité des Américains et la majorité des détenteurs d'armes sont de notre avis", a-t-elle poursuivi. Dans le même temps, son équipe de campagne diffusait un nouveau spot publicitaire consacré à ce sujet, le deuxième du genre, qui reprend la question posée par la candidate début octobre: "Combien de gens encore devront mourir avant que nous n'agissions véritablement ?" CONTRER L'INFLUENCE DE LA NRA Clinton, qui a rencontré lundi à Chicago des mères d'enfants tués par armes à feu, veut ériger un mouvement national à même de contrer l'influence de la National Rifle Association (NRA). Les contributions du principal lobby des armes au financement des campagnes de candidats favorables à ses vues ont frôlé les 30 millions de dollars en 2014. Début octobre, quelques jours après une nouvelle fusillade sur un campus universitaire qui a fait neuf morts dans l'Oregon, la candidate démocrate avait détaillé son plan pour le contrôle des armes. Elle veut notamment faire en sorte que les acheteurs qui acquièrent des armes à feu dans des salons et foires et sur internet soient soumis aux mêmes vérifications d'antécédents et acquittent les mêmes taxes que ceux qui se fournissent dans les commerces traditionnels. Elle veut aussi que les "armes d'assaut de type militaire" soient interdites dans les rues et veut faire abroger une loi de 2005 qui, dit-elle, confère "l'immunité" aux fabricants et aux vendeurs d'armes en empêchant les victimes de les poursuivre pour faire établir leurs responsabilités. Mais les réformes sur les armes à feu sont difficiles à mettre en oeuvre aux Etats-Unis où le Deuxième Amendement à la constitution garantit le droit à la détention et au port d'arme. Après la tuerie dans l'école élémentaire Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut (26 morts dont 20 enfants en décembre 2012), Barack Obama avait tenté de réformer la législation fédérale. Mais le texte avait été repoussé par le Sénat. (Amanda Becker; Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.