Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Climat-Royal presse l'UE de ratifier l'accord de Paris

Reuters07/09/2016 à 13:58
    * La France veut une ratification par l'UE d'ici novembre 
    * Seuls trois pays de l'UE ont ratifié l'accord de Paris 
    * Les ratifications chinoise et américaine aiguillonnent 
l'UE 
 
    par Emmanuel Jarry 
    PARIS, 7 septembre (Reuters) - La ministre française de 
l'Environnement, présidente de la COP21, a adressé aux chefs 
d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne un courrier les 
pressant d'accélérer le processus de ratification de l'accord de 
Paris sur le climat. 
    Jusqu'à présent, sur les 28 membres de l'UE, seules la 
Hongrie, l'Autriche et la France ont ratifié cet accord 
universel conclu en décembre 2015 à Paris, qui engage les 
signataires à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre 
pour contenir le réchauffement climatique sous 2°C. 
    Pour que l'accord de Paris entre en vigueur, il faut qu'il 
soit ratifié par au moins 55 pays représentant au moins 55% des 
émissions mondiales de GES.  
    A ce jour, seulement 26 Etats représentant 36% de ces 
émissions, dont la Chine et les Etats-Unis, l'ont fait. 
    "Je sais que des procédures complexes entravent parfois le 
rythme de la ratification", écrit Ségolène Royal dans sa lettre 
aux dirigeants des Vingt-Huit, diffusée mercredi. 
    "Une volonté politique forte doit pouvoir les surmonter", 
ajoute-t-elle. "C'est pourquoi je vous adresse un appel pressant 
pour que, lors du sommet informel de Bratislava (...) les dates 
de vos ratifications soient connues." 
    Cette rencontre des dirigeants de l'UE sans représentant de 
Londres, prévue le 16 septembre dans la capitale slovaque, doit 
en principe être consacrée aux suites du référendum britannique 
en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'UE. 
    Mais la France veut en profiter pour accélérer la 
ratification de l'accord de Paris par l'UE et ses membres, afin 
que les conditions de son entrée en vigueur soient réunies  
d'ici la fin de l'année. 
    Ségolène Royal a réuni mercredi matin les ambassadeurs des 
Vingt-Huit à Paris ou leur représentant pour faire passer le 
message et faire le point sur leurs procédures de ratification. 
    L'objectif est d'achever ce processus avant la 22e 
conférence des signataires de la Convention des Nations Unies 
sur le climat (COP22), fin 2016 à Marrakech, a dit la ministre à 
des journalistes à l'issue de cette réunion. 
     
    "ÉLECTROCHOC" 
    "Avant Marrakech, il faut que tous les processus de 
ratification soient bouclés, soient clarifiés, et que le dépôt 
des instruments de ratification nationaux et de l'Union ait déjà 
eu lieu", a-t-elle expliqué.  
    Ségolène Royal s'est montrée confiante, notamment après la 
récente ratification de l'accord de Paris par la Chine et les 
Etats-Unis, les deux pays les plus pollueurs de la planète. 
    Cette double ratification a eu un effet d'"électrochoc" sur 
les Européens, désormais à la traîne après avoir été jusqu'ici à 
l'avant-garde de la lutte contre le réchauffement climatique, 
souligne l'entourage de la ministre de l'Environnement. 
    Celle-ci admet qu'il y a "encore des étapes à franchir, 
compliquées par les procédures démocratiques internes". 
    Des élections viennent ainsi perturber le calendrier dans 
plusieurs pays membres, dont la Roumanie, la Bulgarie, la 
Lettonie ou la Croatie. Ailleurs, comme en Allemagne, ce sont 
les Parlements qui sont maîtres de l'ordre du jour.  
    Berlin a cependant fait un geste en acceptant de disjoindre 
la ratification de l'accord de Paris de la question en cours de 
discussion de la répartition de l'effort global de l'UE. 
    L'UE s'est engagée à réduire de 40% ses émissions de GES 
d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990. Un engagement qui 
lie le Royaume-Uni malgré le "Brexit", selon Ségolène Royal. 
    La ministre a confié qu'elle téléphonerait dans les jours à 
venir aux dirigeants des pays dont le calendrier paraît le plus 
flou, comme les Pays-Bas, la Belgique et l'Italie. 
    La Pologne, pourtant initialement un des plus réticents en 
raison de sa dépendance au charbon, a en revanche fait savoir 
qu'elle ratifierait l'accord avant le 21 septembre, a confié 
Ségolène Royal. 
    Le 21 septembre est la date retenue pour une réunion de haut 
niveau sur la ratification de l'accord de Paris organisée à New 
York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en marge 
de l'Assemblée générale des Nations Unies. 
    Parallèlement aux procédures nationales, l'UE doit aussi 
ratifier en tant que telle l'accord de Paris, ce qui paraît en 
bonne voie : selon Ségolène Royal, le président du Parlement 
européen, Martin Schulz, lui a confirmé que l'accord passerait 
en séance plénière du 3 au 6 octobre. 
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.