Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Climat-Marshall, premier pays à ratifier l'accord de Kigali

Reuters28/02/2017 à 08:10
    OSLO, 28 février (Reuters) - Les îles Marshall sont devenues 
mardi le premier pays à ratifier l'accord de Kigali sur la 
réduction des gaz hydrofluorocarbures (HFC), qu'on trouve dans 
les réfrigérateurs ou les climatiseurs et qui contribuent 
fortement à l'effet de serre. 
    Le Parlement de l'archipel de l'océan Pacifique, exposé à la 
montée du niveau des mers en raison du réchauffement, a approuvé 
le pacte d'octobre 2016 signé par près de 200 pays dont les 
Etats-Unis. Les îles comptent 53.000 habitants.  
    "Mon pays ne survivra pas sans une action urgente pour 
réduire les émissions dans chaque pays et chaque secteur de nos 
économies", a déclaré dans un communiqué la présidente des îles 
Marshall, Hilda Heine.  
    "Cet accord est bon pour notre peuple, pour la planète et 
les profits de ceux qui suivront notre exemple." 
    L'accord de Kigali entrera en vigueur le 1er janvier 2019 à 
condition d'être ratifié par au moins vingt pays.  
    Les îles Marshall avaient été également le premier pays à 
ratifier l'accord de Paris de décembre 2015 sur la réduction des 
énergies fossiles, aujourd'hui ratifié par 132 pays.  
    L'arrivée au pouvoir du climatosceptique Donald Trump à la 
Maison blanche fait craindre aux acteurs de la lutte contre le 
changement climatique un désengagement de la part des 
Etats-Unis.  
    S'il a laissé entendre que Washington pourrait se retirer de 
l'accord de Paris, le nouveau président américain n'a rien dit 
de l'accord de Kigali, que son prédécesseur Barack Obama avait 
vivement défendu. 
    Les gaz HFC ont été introduits pour remplacer les 
chlorofluorocarbones (CFC), largement utilisés à l'époque dans 
la réfrigération et les aérosols.  
    L'objectif était alors de stopper la diminution de la couche 
d'ozone, qui protège la Terre du rayonnement ultraviolet. Mais 
les scientifiques ont constaté par la suite que les HFC 
contribuaient à l'effet de serre, dans certains cas 10.000 fois 
plus que le dioxyde de carbone. 
 
 (Alister Doyle; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.