1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Clément Couturier : "Je n'aurais jamais imaginé jouer la Coupe d'Europe au Kosovo"
So Foot16/08/2018 à 06:00

Clément Couturier : "Je n'aurais jamais imaginé jouer la Coupe d'Europe au Kosovo"

Il y a trois mois, Clément Couturier, 24 ans, disputait la finale de la Coupe de France face au PSG avec Les Herbiers (0-2). Le milieu de terrain a quitté le club vendéen, relégué en National 2, pour s'exiler au F91 Dudelange, un des meilleurs clubs luxembourgeois. Avec l'ambition de devenir la première formation grand-ducale à participer à la phase de groupes de la Ligue Europa.

Comment vous êtes-vous retrouvé à Dudelange, au Luxembourg ?
Si on avait réussi à se maintenir en National 1 avec Les Herbiers, je ne serais pas parti. L'idée, c'était de continuer tous ensemble pour essayer de viser la Ligue 2, grâce à l'argent récolté à l'occasion de notre parcours en Coupe de France. Mais jouer en National 2, je n'en avais pas envie. J'ai donc attendu des propositions de Ligue 2, qui ne sont finalement jamais venues. J'ai eu des contacts en National 1, mais j'avais envie de voir autre chose, de sortir de ma zone de confort. Et via quelques connaissances, j'ai été mis en relation avec Dudelange.

Que saviez-vous de ce club et du football luxembourgeois avant de venir ?
"Dudelange est un club avec un directeur sportif, une cellule de recrutement, de nombreux internationaux et des moyens assez élevés. Milan Biševac vient de signer ici."
Pas grand-chose. Alors, je me suis renseigné sur Internet ou en demandant des avis à des personnes qui s'y connaissaient. J'ai vite appris que Dudelange est un club qui fait partie des mieux structurés du pays, avec un directeur sportif, une cellule de recrutement, de nombreux internationaux et des moyens assez élevés. Milan Biševac vient de signer, d'ailleurs. J'ai donc signé un contrat de deux ans, avec une option pour une année supplémentaire. Ici, le championnat n'est pas professionnel, mais à Dudelange, on vit tous du foot. Je sais que dans d'autres clubs, des joueurs ont un emploi à côté, mais pas ici. On s'entraîne une à deux fois par jour. Moi, je vis en France, car ma copine est étudiante à Nancy. Mais je commence à découvrir le Luxembourg, à visiter un peu.

Financièrement, c'est plus intéressant qu'aux Herbiers ?
Oui. Je gagne mieux ma vie, mais ce n'est pas l'aspect financier qui a été prioritaire. Ce qui m'intéressait, c'était aussi de jouer des matchs européens. Depuis le début de la saison, on a affronté les Hongrois

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer