Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Claude Guéant réfute l'idée d'être la voix de Marine Le Pen

Reuters29/11/2011 à 17:51

PARIS (Reuters) - Accusé de valider les thèses de Marine Le Pen, Claude Guéant a affirmé mardi qu'il n'avait rien de commun avec le Front national, tout en maintenant son objectif inédit en France de diminuer l'immigration légale.

Le quotidien Libération a consacré mardi sa "une" au ministre de l'Intérieur, faisant de lui "la voix de Le Pen" à la suite de sa décision de diminuer de 10% le nombre de titres de séjour accordés chaque année.

En réponse au "merci" ironique que lui a adressé la veille la candidate du FN pour 2012 pour avoir reconnu que 200.000 personnes entraient légalement chaque année en France, Claude Guéant a dénoncé un amalgame qui ne lui fait "pas plaisir".

"Je n'ai rien à voir avec le Front national, rien de commun avec le Front national. Marine Le Pen a ses propres thèses, ce ne sont pas du tout les miennes", a-t-il affirmé sur RTL.

Pour Bruno Beschizza, secrétaire national de l'UMP, la "une" de Libération est "une attaque personnelle indigne" contre un ministre "qui a le courage politique de faire de vrais diagnostics sur les maux qui rongent notre pacte républicain".

Pour justifier son activisme sur la question de l'immigration, Claude Guéant a expliqué mardi que c'était "un sujet qui préoccupe beaucoup les Français", répétant que "pour que l'intégration se fasse", il fallait "moins d'immigrés accueillis chaque année".

Pour le philosophe Michel Feher, président du collectif "Cette France-là", la fuite en avant du ministre, par rapport aux premières années du quinquennat axée sur "l'immigration choisie", "profite davantage au FN qu'au chef de l'Etat".

LE PS ATTAQUE GUÉANT

Or, "des sondages récents nous indiquent que seules 10% des personnes se disent préoccupées par l'immigration et 61% se déclarent favorables au vote des étrangers aux élections locales", dit-il dans Libération.

Le porte-parole du Parti socialiste Benoît Hamon avait réagi dès lundi aux déclarations de Claude Guéant.

"J'ai vraiment hâte qu'il ne soit plus ministre, parce que cela fait mal à chaque fois à la France (...) que de voir ce monsieur dans le costume d'un ministre de la République", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

En revanche, pour Nicolas Bay, conseiller de Marine Le Pen sur les questions d'immigration, la posture de Claude Guéant revient à reconnaître que "la situation lui échappe totalement", en particulier sur la situation de l'asile en France.

Lors d'un déplacement à Montauban, le ministre avait souligné la semaine dernière que la France concentrait à elle seule "20% des demandes d'asile de toute l'Europe", avec un "accroissement des demandes infondées".

Pour limiter l'immigration légale, Claude Guéant compte agir sur le droit d'asile, le regroupement familial et le recrutement des étrangers, dont les étudiants en fin de cycle.

Il a également annoncé dimanche qu'il comptait cibler les étrangers dans la lutte contre la fraude sociale, notamment en croisant à partir de janvier 2012 les fichiers des étrangers résidant en France et de la Sécurité sociale.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.