1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cigarettes électroniques : faut-il craindre les risques d'explosion ?
Le Parisien18/05/2018 à 17:03

Cigarettes électroniques : faut-il craindre les risques d'explosion ?

Fumer tue, même avec des cigarettes électroniques. En Floride, un homme de 38 ans a été retrouvé mort le 5 mai dernier après l'explosion de sa vapoteuse. A Toulouse, en août, un automobiliste avait eu la mauvaise surprise de découvrir un incendie à l'arrière de son véhicule, causé par l'explosion de sa e-cigarette. Les accidents, très impressionnants mais heureusement rares, peuvent être évités estiment les spécialistes.Dans l'univers de la cigarette électronique cohabitent deux mondes : les utilisateurs de vapoteuses classiques et les adeptes de« MODs », des vapoteuses modifiées, aujourd'hui pointées du doigt dans la mort de cet homme. Les premiers n'ont pas grand chose à craindre : « C'est un peu comme si vous vous inquiétiez après avoir vu un accident de stock-car alors que vous conduisez une Clio », résume Claude Bamberger, président de l'Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Électronique (Aiduce).Les MODs, des cigarettes maisons parfois dangereusesCar les Mods n'ont pas grand-chose à voir avec les e-cigarettes classiques vendues dans les nombreux magasins français de vapoteuses. « Il y a un courant, assez ancien qui consiste à faire des cigarettes « low-tech » - comprendre, avec peu de composants technologiques- aussi appelées MODs. On appelle d'ailleurs ça des cigarettes électriques plutôt qu'électroniques », précise le président de l'Aiduce. Grâce à ce bricolage, les consommateurs, souvent des habitués de la vapoteuse, peuvent contrôler plus facilement la puissance de leur appareil. D'autres apprécient surtout « le côté esthétique », raconte le spécialiste.Sauf qu'avant de se lancer dans la confection de « vapoteuses maison », quelques règles de sécurité sont à respecter, notamment dans le choix de la batterie, responsable de la plupart des accidents. « Il faut être vigilant et choisir des accus (autre nom de la batterie, NDLR), qui doivent comporter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer