1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chute spectaculaire de l'activité manufacturière dans la zone euro en mars
Reuters01/04/2020 à 10:47

(Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe, publiés mercredi:

* ZONE EURO - L'ACTIVITÉ INDUSTRIELLE AU PLUS BAS DEPUIS 2012

L'activité du secteur manufacturier dans la zone euro a chuté en mars, conséquence des graves perturbations dans les chaînes d'approvisionnement liées aux mesures de prévention du coronavirus, et ce mouvement devrait se prolonger au cours des prochains mois, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle d'IHS Markit.

L'indice PMI manufacturier est tombé à 44,5 contre 44,8 en première estimation et après 49,2 en février.

Il s'agit du chiffre le plus faible enregistré depuis la mi-2012, pendant la crise de la dette de la zone euro.

Un indice mesurant l'évolution de la production qui entre dans le calcul du PMI composite attendu vendredi a chuté à 38,5 après 48,7, au plus bas depuis avril 2009.

La composante des nouvelles commandes, elle, est au plus bas depuis 11 ans à 37,5 contre 49,4, accusant sa plus forte baisse d'un mois sur l'autre depuis la création de l'enquête il y a 23 ans.

* ALLEMAGNE - L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE À UN CREUX DE PRÈS DE 11 ANS

Le secteur manufacturier allemand, très dépendant de ses exportations, à connu en mars sa contraction la plus marquée depuis près de 11 ans en raison des fermetures d'usines dans le cadre des efforts de la première économie d'Europe pour tenter d'enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus.

L'indice définitif calculé sur la base de l'enquête que réalise chaque mois IHS Markit auprès des directeurs d'achats (PMI) est tombé à 45,4 le mois dernier, contre une première estimation à 45,7 et après 48,0 en février.

Il s'enfonce ainsi en peu plus sous la barre de 50 et traduit la plus forte contraction de l'activité du secteur depuis avril 2009, soit pendant la grande crise financière.

"Les chiffres devraient encore empirer, la plupart des mesures de confinement et des fermetures d'usines étant intervenues pendant ou après l'enquête", précise Phil Smith, économiste d'IHS Markit.

* FRANCE - L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE À UN CREUX DE PLUS DE SEPT ANS

L'activité manufacturière en France a connu en mars sa plus forte contraction depuis plus de sept ans sous les effets des mesures destinées à enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus.

L'indice compilé par IHS Markit sur la base de son enquête auprès des directeurs d'achat (PMI) s'affiche à 43,2 points dans sa version définitive, contre 42,9 en première estimation et après 49,8 en février.

Il touche ainsi son point le plus bas depuis janvier 2013 et s'enfonce nettement sous le seuil de 50, soit en territoire de contraction.

Les indices de la production et des commandes sont pour leur part au plus bas depuis la crise financière de 2008-2009.

"L'offre de biens est diminuée, les délais de livraison sont considérablement allongés et les gens ne peuvent pas travailler en raison des fermetures d'usines", commente Eliot Kerr, économiste d'IHS Markit.

"Parallèlement, les restrictions sur les déplacements et les mesures de distanciation sociale compriment la demande, délivrant un deuxième coup à l'économie."

(Jonathan Cable à Londres, Joseph Nasr à Berlin, Leigh Thomas à Paris, version française Marc Angrand et Patrick Vignal)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ddt15
    01 avril10:40

    https://www.insee.fr/fr/information/4470857#tableau-figure1_radio1

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer