Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CHRONOLOGIE-La COP21, aboutissement d'un processus de plus de 35 ans

Reuters26/11/2015 à 11:41
    PARIS, 26 novembre (Reuters) - La conférence de Paris sur le 
climat est l'aboutissement d'un processus de plus de 35 ans, 
entamée à l'orée des années 1980, longtemps regardé avec 
suspicion par les milieux économiques et cible pendant les 
premières décennies d'un climato-scepticisme répandu jusque dans 
les milieux scientifiques. 
    Le réchauffement climatique, ses origines humaines et ses 
effets dévastateurs font désormais pratiquement consensus.  
    Si les responsabilités des pays les plus développés, 
l'ampleur des mesures à prendre et le caractère contraignant ou 
non des accords à conclure font encore débat, les principaux 
Etats pollueurs, Etats-Unis et Chine en tête, qui ont contribué 
à bloquer un accord à Copenhague en 2009, assurent aujourd'hui 
vouloir le succès de la COP21 sous présidence française.   
         
    * 1979 : première conférence mondiale sur le climat, à 
Genève ; lancement d'un programme de recherche international 
confié à l'Organisation météorologique mondiale (OMM), au 
Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et au 
Conseil international des unions scientifiques (CIUS) ; 
    * 1988 : création sous l'égide de l'ONU du Groupe des 
experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), 
qui publie son premier rapport en 1990 ; il en a depuis lors 
publié quatre autres ; 
    * 1992 : adoption au sommet de la Terre de Rio de la 
convention cadre des Nations unies sur les changements 
climatiques (CCNUCC) ; entrée en vigueur en 1994 et ratifiée par 
196 parties (195 pays + l'Union européenne en tant que telle), 
elle a pour objectif de ramener les émissions de gaz à effet de 
serre (GES) d'origine humaine dans l'atmosphère à un niveau qui 
ne soit pas dangereux pour le climat ; 
    * 1997 : adoption du protocole de Kyoto, qui impose aux 37 
pays les plus développés de réduire leurs émissions de GES de 
5,3% sur la période 2008-2012 par rapport à 1990 ; Etats-Unis et 
Australie ne l'ont cependant pas ratifié ; 
    * 2002 : le 2 septembre, le président français Jacques 
Chirac déclare lors de l'ouverture du sommet de la Terre de 
Johannesburg : "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs 
(...) Prenons garde que le XXIe siècle ne devienne pas (...) 
celui d'un crime de l'humanité contre la vie" ; 
    * 2005 : entrée en vigueur du protocole de Kyoto ; 
    * 2007 : la conférence de Bali (COP13) établit une feuille 
de route et fixe un mandat de négociations pour l'après-Kyoto ; 
l'échéance est fixée à décembre 2009, à Copenhague (COP15) ; 
    * 2009 : la COP15, à Copenhague, généralement considérée 
comme un échec, est cependant marquée par l'acceptation par les 
pays émergents du principe d'engagements en matière de réduction 
des GES, contre la promesse des pays riches d'un financement de 
100 milliards de dollars par an à partir de 2020 ; elle valide 
l'objectif d'un réchauffement contenu sous 2°C par rapport à 
l'ère pré-industrielle à la fin du siècle ; 
    * 2010 : conférence de Cancun (COP16) ; l'objectif des 2°C 
est intégré aux négociations climatiques ; création du Fonds 
vert pour le climat ; 
    * 2011 : la conférence de Durban (COP17) ouvre un nouveau 
processus de négociation, en vue d'un accord universel devant 
entrer en vigueur en 2020 ; l'échéance pour la conclusion de cet 
accord est fixée à 2015 (COP21) ; 
    * 2012 : la conférence de Doha prolonge le protocole de 
Tokyo jusqu'en 2020 ; tout juste élu à la présidence de la 
République française, François Hollande annonce que la France 
accueillera la COP21 à Paris en décembre 2015 ; 
    * 2013 : la France est officiellement désignée pays hôte de 
la COP21 lors de la conférence de Varsovie (COP19) ; 
    * 2014 : conférence de Lima (COP20) ; l'UE adopte son 
"paquet énergie-climat", qui prévoit une réduction de 40% de ses 
émissions de GES à l'horizon 2030 par rapport à 1990 ; 
    * 2015 : lancement des négociations sur un projet d'accord 
pour la COP21 en février à Genève ; session suivie de plusieurs 
autres à Bonn et de réunions ministérielles informelles ; COP21 
du 30 novembre au 11 décembre au Bourget, près de Paris. 
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.