Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Christophe : "Zidane, je ne connais pas encore. Ça reste entre nous, hein"
So Foot17/04/2020 à 15:30

Christophe : "Zidane, je ne connais pas encore. Ça reste entre nous, hein"

De Christophe, on connaît bien sûr Aline, Les Mots Bleus, ou encore La Dolce Vita. Moins son passé de sportif de haut niveau. De Christophe, on savait surtout qu'il avait la voix aiguë et qu'il était un peu perché. Moins qu'il répond toujours de l'extérieur du pied. Le 14 avril 2011, après un concert au Trianon, la rencontre entre So Foot et Christophe avait enfin lieu. Une rencontre avec un volatile, mi-oiseau de nuit, mi-nid de coucous.

Alors comme ça Christophe, t'aimes le foot...
Non seulement j'aime le foot, mais en plus j'ai joué.

Et alors, tu as joué où ?
Je suis de la banlieue, je jouais à Juvisy, et attention j'étais sélectionné pour les matchs le samedi ou le dimanche tu vois, on allait à Ivry, à Morangis... J'ai joué jusqu'en cadet. J'étais ailier droit. J'ai arrêté parce que j'ai eu une hernie à droite, j'étais droitier, pour centrer c'est pas terrible. Mais s'il y avait un penalty à tirer, on pouvait m'appeler moi, parce que tu vois, je savais comment attraper la balle comme il faut et pouvoir la faire voler et l'envoyer où il fallait.

OK...
Et mon père m'emmenait toujours au stade... J'avais je sais pas, 1957, j'avais 12 ans. Il y avait Dominique Colonna, le goal, Dufour aussi, c'était le patron de l'équipe de France (dans l'encadrement peut-être ? Le seul Dufour à avoir porté les couleurs de l'Équipe de France est un certain Robert, une seule sélection en 1924, N.D.L.R.). Moi je dînais avec ces gens-là dans des grandes tablées...

Il les connaissait comment, ton père, ces gens-là ?
Ah mais c'était un camé du foot mon père, il ratait pas un match, il les connaissait ! Au début moi j'ai connu le foot par la résonance à la radio les dimanches.

C'était la grande équipe de la Coupe du monde 58... Roger Marche, Fontaine, Kopa...
Oui, oui, on a bouffé avec Kopa. Mais moi c'est vrai que j'ai kiffé le foot à mort quand y avait le Brésilien qui tuait là...

Pelé ?
Putain. Le mec il... Ce que j'aime c'est les jongleurs, moi je suis attiré par la magie, c'est ça mon truc, maintenant c'est devenu beaucoup plus technique, on ne peut plus jongler comme ça non (sic) ? Moi je me souviens une Coupe du monde, c'est le Brésil qui l'a gagnée, c'est possible 1992 Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer