Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Christine Lagarde "espère" un euro numérique "d'ici 5 ans"
Boursorama avec Media Services13/01/2021 à 14:52

Le conseil des gouverneurs de la BCE décidera au printemps du lancement ou non de l'eur numérique, un chantier pharaonique.

La présidente de la BCE Christine Lagarde le 11 septembre 2020 à Berlin. ( POOL / HANNIBAL HANSCHKE )

La présidente de la BCE Christine Lagarde le 11 septembre 2020 à Berlin. ( POOL / HANNIBAL HANSCHKE )

Verra-t-on émerger l'euro numérique dans la zone euro ? Alors que le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) décidera au printemps du lancement ou non de ce chantier pharaonique, la présidente de l'institution semble confiante. " Je pense que l'on aura un euro numérique" et "dans pas plus de cinq ans j'espère" , a déclaré mercredi 13 janvier Christine Lagarde, lors d'une conférence économique virtuelle organisée par l'agence Reuters .

La tendance au recul de l'argent liquide dans les paiements courants s'est accélérée pendant la pandémie du Covid-19, mais ce mode de paiement reste choyé par les citoyens, notamment en Allemagne, car il garantit le caractère anonyme des achats. 

L'euro numérique sera "comme les billets de banque, mais sous une forme numérique" pour "effectuer les paiements quotidiens de manière rapide, simple et sécurisée", explique la BCE. L'institut entend aussi répondre au lancement de moyens privés mondiaux de paiement comme Libra, le projet de crypto-monnaie lancé par Facebook, et ceux adoptés par d'autres banques centrales comme le crypto-yuan chinois aux ambitions mondiales.

La confidentialité des paiements, priorité de l'euro numérique

La caractéristique la plus demandée en vue d'un euro numérique est la confidentialité des paiements , révèle par ailleurs une enquête publique de la BCE dont les premiers résultats ont été communiqués mercredi par l'institut. La confidentialité des paiements "occupe la première place parmi les caractéristiques demandées d'un euro numérique potentiel (41% des réponses), suivie de la sécurité (17%) et de la portée paneuropéenne (10%)", indique un communiqué.

Au total, 8.221 citoyens, entreprises et associations professionnelles ont répondu à ce questionnaire en ligne lancé en octobre dernier et qui a pris fin mardi, un "record" parmi les consultations publiques lancées à ce jour par la BCE, est-il indiqué.

"Le nombre élevé de réponses" montre le "grand intérêt" du public pour "façonner la vision d'un euro numérique", a déclaré Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE et président du groupe de travail sur le sujet.

La tendance au recul de l'argent liquide dans les paiements courants s'est accélérée pendant la pandémie du Covid-19, mais ce mode de paiement reste choyé par les citoyens, notamment en Allemagne, car il garantit le caractère anonyme des achats. 

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6695204
    14 janvier09:07

    mais madame,lagarde, d'ici 5 ans il n'y a plus rien que les ruines que vous aurez créer.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer