1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Choix de la maternité : le premier critère, la proximité !
Le Parisien20/05/2019 à 06:34

Choix de la maternité : le premier critère, la proximité !

À peine enceinte, une première question succède aux effusions de joie. Mais où vais-je accoucher ? Les couples se décident-ils en fonction du niveau de sécurité, de la qualité des soins d'une maternité ? Ni l'un, ni l'autre.Selon une étude réalisée pour l'émission « la Maison des maternelles », et que nous dévoilons en partenariat avec France 5, la proximité avec son domicile s'impose comme le premier critère de choix. Il est cité à 49 % par les 3 500 futures mamans, interrogées début avril. LIRE AUSSI > Maternité : «La proximité, c'est la sécurité»La question de la distance va jusqu'à balayer celle de la réputation d'un établissement. « Ce résultat est à la fois surprenant et ne l'est pas », réagit le docteur Arnault Pfersdorff, pédiatre réanimateur au groupe hospitalier de Saint-Vincent de Strasbourg (Bas-Rhin) et intervenant dans l'émission.« Peur ancestrale »« D'un côté, l'équipe qui va les accoucher, la disponibilité des sages-femmes ce jour-là restent essentiels pour les futures mères, poursuit le médecin. Mais de l'autre, la question de la distance répond à une peur ancestrale, celle d'accoucher dans les transports ou dans la rue. Arriver à temps, lorsque les contractions se rapprochent, c'est finalement la seule chose qu'elles peuvent maîtriser. » LIRE AUSSI > Laurence Rossignol : «Quand on ferme une maternité, on stérilise un territoire»Et, de façon étonnante, ce sont celles qui vivent près de la maternité qui arrivent le plus souvent trop tard. « Elles se disent, j'ai le temps. Combien de fois suis-je allé dans un taxi ou dans le hall de la clinique faire un accouchement en urgence ! » se remémore le docteur.Si les futures mamans ont « raison de choisir la proximité comme critère », acquiesce Sophie Guillaume, présidente d'honneur du Collègue national des sages-femmes de France (CNSF), il faut aussi l'associer à la sécurité. C'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer