Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chine/Indicateurs-Accélération de la hausse des prix immobiliers

Reuters18/04/2017 à 08:00
    PEKIN, 18 avril (Reuters) - Principaux indicateurs 
économiques chinois publiés en avril: 
 
    * PRIX IMMOBILIERS EN HAUSSE DE 0,6% EN MARS 
     18 avril - La hausse des prix des logements neufs dans 70 
grandes agglomérations chinoises s'est accélérée en mars malgré 
l'impact de mesures prises pour endiguer la spéculation dans un 
secteur qui est l'un des piliers de la croissance de la deuxième 
économie mondiale. 
    Selon des calculs effectués par Reuters à partir de données 
publiées mardi par le Bureau national de la statistique, ces 
prix ont augmenté de 0,6% par rapport au mois précédent contre 
une progression mensuelle de 0,3% en février. 
    Sur un an, la hausse des prix a cependant décéléré à +11,3% 
contre +11,8% en février. 
    A Pékin, les prix ont augmenté pour la première fois depuis 
octobre sur une base mensuelle. En revanche, toujours d'un mois 
sur l'autre, ils ont reculé à Shanghaï et à Shenzhen, même si, 
dans cette dernière ville, le rythme de baisse a ralenti. 
    Les données publiées ce mardi montrent surtout une 
accélération des prix dans le domaine des reventes immobilières, 
segment qui est moins concerné par les plafonds sur les prix 
appliqués aux nouveaux projets. 
    Toujours selon des calculs Reuters, la croissance des prix 
dans ce segment a été de 0,8% en mars par rapport à février 
contre 0,4% le mois précédent. 
    Au vu de l'évolution des prix dans les plus grandes villes, 
les économistes pensent que toute nouvelle mesure visant à 
contenir la spéculation dans le marché immobilier sera focalisée 
sur des villes de taille plus petite. 
     
    * BAISSE DE 30,1% DES INVESTISSEMENTS DIRECTS À L'ÉTRANGER 
    18 avril - Les investissements directs à l'étranger (IDE), 
hors secteur financier, ont baissé de 30,1% sur un an en mars, 
sous le coup des mesures prises par les autorités pour contenir 
la sortie des capitaux afin de soutenir le yuan et de préserver 
les réserves de changes du pays. 
    Selon des données publiées mardi par le ministère du 
Commerce, ces investissements ont totalisé 7,11 milliards de 
dollars (6,68 milliards d'euros) le mois dernier. 
    Sur le premier trimestre, le recul des IDE est de 48,8%, à 
20,54 milliards, par rapport aux trois premiers mois de 2016. 
    Selon des intermédiaires, un bon nombre d'entreprises 
chinoises n'ont pas pu faire aboutir des transactions parce 
qu'elles n'ont pas obtenu l'autorisation officielle de 
transférer des yuans en des devises étrangères.  
     
    * LA CROISSANCE AU T1 LÉGÈREMENT SUPÉRIEURE AUX ATTENTES 
    17 avril (Reuters) - La Chine a enregistré au premier 
trimestre 2017 une croissance économique de 6,9% sur un an, 
légèrement supérieure aux anticipations des économistes, qui 
tablaient en moyenne sur +6,8%. 
    Il s'agit du rythme de croissance le plus soutenu enregistré 
par l'économie chinoise depuis le troisième trimestre de l'année 
2015. 
    La progression du PIB est en légère accélération par rapport 
à celle de 6,8% enregistrée au dernier trimestre 2016. 
    Développé       
     
    * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 7,6% EN MARS 
    17 avril - La production industrielle a augmenté de 7,6% en 
mars en rythme annuel, dépassant largement les attentes du 
marché et la croissance du début d'année. 
    Les économiste interrogés par Reuters anticipaient une 
croissance de la production  industrielle de 6,3% en mars, comme 
en janvier-février.     
    Il s'agit du rythme de progression le plus élevé enregistré 
depuis décembre 2014 (7,9%). 
    Tableau   
     
    * PROGRÈS DE 10,9% DES VENTES AU DÉTAIL EN MARS SUR UN AN 
    17 avril - Les ventes au détail affichent une progression de 
10,9% sur un an en mars, contre une hausse de 9,6% attendue par 
le marché, en hausse par rapport à janvier-février.  
    Les investissements en actifs fixes, moteur important de 
l'économie, ont également dépassé les attentes, avec une hausse 
de 9,2% sur les trois premiers mois de l'année, contre un 
consensus de 8,8%.    
    En janvier-février, les investissements en actifs fixes 
avaient progressé de 8,9%.   
     
    * EXPORTATIONS +16,4% EN MARS; EXCÉDENT $23,93 MILLIARDS 
    13 avril - Les exportations ont augmenté de 16,4% en mars 
sur un an tandis que les importations grimpaient de 20,3%, ce 
qui s'est traduit par un excédent du commerce extérieur de 23,93 
milliards de dollars, a annoncé jeudi l'administration générale 
des douanes. 
    Les analystes attendaient un excédent de 10 milliards de 
dollars en mars après un déficit de 9,15 milliards en février. 
    Pour le premier trimestre 2017, les exportations ont crû de 
8,2% sur un an et les importations de 24%, ce qui donne un 
excédent commercial de 65,61 milliards de dollars. 
    Les analystes interrogés par Reuters anticipaient des 
exportations en hausse de 3,2% en mars sur un an, après leur 
baisse surprise de 1,3% en février. 
    Les importations étaient attendues en hausse de 18%, après 
un bond de 38,1% en février. 
    L'excédent commercial avec les Etats-Unis s'est établi à 
17,74 milliards de dollars en mars, contre 10,42 milliards en 
février. Pour le trimestre, il est de 49,6 milliards de dollars, 
en légère baisse par rapport au surplus de 50,57 milliards il y 
a un an. 
    Tableau   
 
    * PETITE HAUSSE DE L'INFLATION DES PRIX A LA CONSOMMATION 
    12 avril - Les prix à la consommation ont augmenté de 0,9% 
sur un an en mars, soit un peu moins que prévu, après une hausse 
de 0,8% en février, a annoncé mercredi le Bureau national des 
statistiques. 
    Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une 
inflation plus forte, de 1%, alors que les prix sont en 
augmentation dans un certain nombre de secteurs et notamment 
dans la santé, le logement et les transports. 
    Les prix des produits alimentaires ont reculé de 4,4% en 
mars après avoir baissé de 4,3% en février. 
    TABLEAU   
 
    * LES PRIX A LA PRODUCTION AUGMENTENT MOINS VITE 
    12 avril - La hausse des prix à la production a ralenti pour 
la première fois depuis sept mois en mars, en raison de la chute 
des prix du minerai de fer et du charbon, a annoncé mercredi le 
Bureau des statistiques. 
    Les prix à la production ont augmenté de 7,6% en mars sur un 
an, soit un rythme encore soutenu, mais conforme aux attentes du 
marché et en ralentissement par rapport à la hausse de 7,8% en 
février, qui représentait un record sur neuf ans. 
    D'un mois sur l'autre, l'indice des prix a augmenté de 0,3%, 
soit la plus petite hausse depuis septembre 2016 et la moitié de 
l'augmentation constatée en février. 
    TABLEAU   
 
    * LÉGÈRE HAUSSE DES RÉSERVES DE CHANGE EN MARS 
    7 avril - Les réserves de change ont légèrement augmenté au 
mois de mars et se maintiennent au-dessus de la barre des 3.000 
milliards de dollars, montrent des données publiées vendredi par 
la banque centrale chinoise. 
    Les réserves de changes ont augmenté de 3,96 milliards de 
dollars en mars pour atteindre 3.009 milliards de dollars. Les 
économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 
une hausse de 5 milliards de dollars. 
    Les autorités chinoises ont renforcé les contrôles sur les 
mouvements de capitaux au cours des derniers mois afin de 
soutenir le yuan et d'enrayer la chute de leurs réserves de 
change. 
     
    * LÉGER RECUL DE L'INDICE CAIXIN/MARKIT DES SERVICES  
    6 avril - La croissance des services a ralenti en mars, 
enregistrant son rythme le plus bas en six mois, montre 
l'enquête Caixin/Markit auprès des directeurs d'achats publiée 
jeudi. 
    L'indice PMI des services s'établit à 52,2 en mars sur une 
base ajustée des variations saisonnières, contre 52,6 en 
février. 
    Il reste largement au-dessus du seuil des 50 qui marque le 
passage d'une contraction à une progression de l'activité. 
    La composante des nouvelles commandes a reculé pour sa part 
de 1,1 point de pourcentage, pour s'établir à 52,2 en mars, son 
niveau le plus bas depuis septembre 2016. 
    L'indice PMI composite couvrant à la fois le secteur 
manufacturier et les services fait état du même ralentissement, 
lié à une demande plus faible en mars. L'indice s'est établi à 
52,1 contre 52,6 en février. 
     
    * L'INDICE MANUFACTURIER CAIXIN/MARKIT RECULE À 51,2 
    1er avril - L'activité manufacturière a progressé en mars 
pour un neuvième mois consécutif mais de manière moins dynamique 
avec le ralentissement des nouvelles commandes à l'exportation, 
montre l'enquête Caixin/Markit publiée samedi. 
    L'indice PMI manufacturier mesuré par cette étude privée a 
reculé à 51,2 en mars, après 51,7 le mois précédent. Les 
économistes l'attendaient à 51,6. 
    La croissance des commandes à l'exportation a fortement 
ralenti, tombant à un creux de trois mois à 51,9 après 53,8 en 
février. 
    Ces chiffres contrastent avec l'étude officielle auprès des 
directeurs d'achats publiée vendredi, selon laquelle l'activité 
manufacturière chinoise a connu le mois dernier sa plus forte 
croissance en près de cinq ans. 
 
    * Pour retrouver les principaux indicateurs publiés en mars: 
  
 
 (Service économique) 
  
 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.