Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Chine-Daimler coupable de manipulation de prix-presse

Reuters18/08/2014 à 19:30

* La Chine presse les fabricants européens de baisser leurs prix * Sur le long terme, les marges des activités en Chine pourraient en pâtir * Pas d'annonce d'une amende pour Daimler (Actualisé avec détails, cours de Bourse) par Brenda Goh SHANGHAI, 18 août (Reuters) - Le constructeur automobile allemand Daimler DAIGn.DE a été reconnu coupable de manipulation de prix dans ses services après-vente en Chine, rapporte lundi l'agence de presse officielle Chine nouvelle, Pékin semblant vouloir accentuer encore d'un cran la pression sur les groupes étrangers. Des marques telles que qu'Audi (groupe Volkswagen VOWG_p.DE ), BMW BMWG.DE et Mercedes-Benz (groupe Daimler), soucieuses de calme l'ire des autorités de régulation les accusant de pratiques anti-concurrentielles, sont actuellement engagées dans une politique de baisse des prix, aussi bien pour de nouveaux modèles que pour des pièces détachées. Daimler, maison mère de Mercedes-Benz, s'est contenté de dire qu'elle coopérait avec les autorités. Malgré les annonces de l'agence Chine nouvelle, le titre Daimler gagnait 2,19% à 61,02 euros dans la dernière heure de transactions à la Bourse de Francfort, évoluant en phase avec l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes .SXAP (+2,04%). Toute une série de secteurs d'activité - des fabricants de lait en poudre aux spécialistes de l'électronique - a été passée en revue par les régulateurs chinois ces dernières années, le gouvernement multipliant ses efforts visant à faire respecter par les entreprises étrangères la législation anti-monopole mise en place en 2008. Ce cadre juridique permet à l'autorité chinoise de la concurrence, la Commission nationale du développement et de la réforme (CNFR), d'infliger des amendes pouvant atteindre jusqu'à 10% du chiffre d'affaires réalisé en Chine lors du précédent exercice. UNE ENQUÊTE QUI DÉPASSE LE SEUL SEGMENT HAUT DE GAMME L'agence Chine nouvelle, qui cite le Bureau des prix de la province du Jiangsu, ne fait pas état d'une éventuelle amende à l'encontre de Daimler. Selon les analystes de JP Morgan, le fait que les constructeurs allemands se montrent disposés à baisser leurs prix en Chine diminue le risque d'une amende élevée. Mais, à plus long terme, cela peut peser sur la rentabilité des activités, ajoute le courtier. Le Bureau des prix de la province du Jiangsu, qui a ouvert son enquête le mois dernier, a trouvé des preuves de comportements anticoncurrentiels après des perquisitions dans des concessions automobiles et dans les locaux de Shanghai de Mercedes-Benz. "C'est un cas caractéristique de monopole vertical que le constructeur automobile a employé en utilisant une position dominante pour contrôler le prix de ses pièces détachées, des réparations et de ses services de maintenance sur les marchés d'aval", a déclaré Zhou Gao, qui dirige les enquêtes dans les dossier de concurrence dans la province du Jiangsu, cité Chine nouvelle. Avant Daimler, Audi a également été accusées de pratiques anti-concurrentielles par les autorités chinoises. Les japonais Toyota 7203.T , Honda 7267.T et Nissan 7201.T sont également dans le viseur de Pékin, ce qui suggère que l'enquête va au-delà du seul segment haut de gamme. ID:nL6N0QJ3TQ , ID:nL6N0QG0T7 Mercredi dernier, la Chambre de commerce européenne a dit convenir du fait que l'application de la loi anti-monopole contribuera à développer une "économie de marché saine" en Chine, tout en se disant inquiète de la manière dont étaient conduites les enquêtes. ID:nL6N0QJ2N5 (Nicolas Delame et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Valeurs associées

-2.64%
+1.08%
-1.26%
+0.32%
-2.67%
-2.60%
-0.76%
-0.25%
-0.55%
-0.50%
-2.32%
-1.48%
0.00%
-0.48%
-2.57%
-2.15%
-1.85%
0.00%
-0.25%
-1.92%
-2.28%
-0.20%
+0.25%
-0.14%
-2.44%
-2.71%
-0.39%
-0.18%
0.00%
0.00%
-100.00%
-99.35%
-2.35%
-2.26%
-2.08%
BMW
-2.23%
-2.52%
-0.87%
+0.88%
+0.18%
-2.16%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.