Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cheveux, mouchoir de l'Empereur: une vente à Fontainebleau pour le 200e anniversaire
AFP04/05/2021 à 13:16

Le commissaire priseur français Jean-Pierre Osenat tient dans ses mains gantées une bande de coton tachée du sang de Napoléon 1er, utilisée durant son autopsie, au sein de la maison d'enchères Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 20 avril 2021 ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Le commissaire priseur français Jean-Pierre Osenat tient dans ses mains gantées une bande de coton tachée du sang de Napoléon 1er, utilisée durant son autopsie, au sein de la maison d'enchères Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 20 avril 2021 ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Un mouchoir de Napoléon, une bande en batiste tachée du sang utilisée pour son autopsie, un fin collier formé de fils d'or et de cheveux de l'Empereur seront proposés à Fontainebleau par la maison de ventes Osenat, mercredi, jour du 200e anniversaire de sa mort. 

Un billet manuscrit accompagne ces objets intimes, donnant la preuve de leur authenticité: "Ce petit sac en soie blanche renferme des cheveux de S.M. l'Empereur Napoléon Ier, un mouchoir, marqué à son chiffre, lui ayant appartenu et une bande tachée de son sang lors de son autopsie. Ces précieux objets ont été donnés à mon père par le général de Montholon à son retour de Saint-Hélène", indique le billet, signé du "deuxième duc de Bassano". 

Collier fait de cheveux de l'empereur français Napoléon Ier, présenté le 30 avril 2021 par le commissaire-priseur  Jean-Pierre Osenat avant sa vente aux enchères à Fontainebleau, au sud de Paris ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Collier fait de cheveux de l'empereur français Napoléon Ier, présenté le 30 avril 2021 par le commissaire-priseur Jean-Pierre Osenat avant sa vente aux enchères à Fontainebleau, au sud de Paris ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Montholon était un des derniers compagnons de l'exil de Napoléon. L'autopsie de l'Empereur fut pratiquée le 6 mai 1821 par Antommarchi, assisté de sept médecins britanniques. Montholon y assista, avec les deux autres exécuteurs testamentaires de l'Empereur, Bertrand et Marchand.

A coté de ces reliques liées à la mort à Saint-Hélène, la maison Osenat, réputée pour ses ventes d'objets liés à la monarchie et à l'empire, présente divers objets, tableaux et dessins dont "une étude de jambe pour le pape Pie VII" réalisée par Jacques-Louis David, en prévision du fameux tableau du couronnement. 

Traîneau de bois peint ayant appartenu à l'impératrice Joséphine, épouse de Napoléon Ier, présenté avant sa vente dans la cour de la maison d'enchères Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 30 avril 2021 ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

Traîneau de bois peint ayant appartenu à l'impératrice Joséphine, épouse de Napoléon Ier, présenté avant sa vente dans la cour de la maison d'enchères Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 30 avril 2021 ( AFP / Christophe ARCHAMBAULT )

La plus belle pièce de la "vente du bicentenaire" est un très élégant traîneau de bois peint vert et doré ayant appartenu à l'impératrice Joséphine, avec une caisse en forme de coquille, orné d'une statue de la déesse Hébé, et à l'avant, un aigle aux ailes déployées: témoignage du raffinement extrême des objets réalisés pour la cour et la famille impériale.

jlv/rh/tes

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • g.joly1
    04 mai16:24

    Un tyran qui a mis l'Europe à f eu et à sa ng et a abandonné ses soldats quand ça a ma l tourné et rétabli l'esclavage. La création du Code civil ne change rien à cette appréciation.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer