Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Chemnitz: la police allemande soupçonnée de collusion avec l'extrême droite

AFP29/08/2018 à 13:50

"Les criminels étrangers, dehors!", peut-on lire sur une pancarte dans une manifestation à Chemnitz le 27 août 2018, après la mort d'un Allemand tué dans une "dispute entre des personnes de différentes nationalités" selon la police ( AFP / Odd ANDERSEN )

La police allemande s'est vu accusée mercredi d'avoir fait fuiter des documents confidentiels à l'extrême droite et de jeter de l'huile sur le feu après des violences qui ont ébranlé la ville de Chemnitz et le pays tout entier.

Des militants d'extrême droite ont fait circuler mercredi sur les réseaux sociaux une copie d'un des deux mandats d'arrêt émis par la justice allemande à l'encontre d'un demandeur d'asile irakien de 22 ans, accusé avec un complice syrien du meurtre d'un Allemand dans la nuit de samedi à dimanche dans le centre de cette ville de l'ex-RDA.

C'est cet homicide qui avait mis le feu aux poudres dimanche dans la troisième plus grande ville de Saxe. L'extrême droite en a pris prétexte pour marteler à nouveau un de ses thèmes de prédilection suite à plusieurs faits divers depuis l'an dernier: la décision de la chancelière Angela Merkel de faire entrer plus d'un million de demandeurs d'asile en Allemagne est responsable d'une hausse de la criminalité.

Le ministre fédéral de l'Intérieur, Horst Seehofer, a dénoncé mercredi la fuite du mandat d'arrêt, couvert par le secret de l'instruction, comme un acte "absolument inacceptable".

Dans ce cas, des membres de la police sont directement soupçonnés d'en être à l'origine.

- Enquête judiciaire -

"Quand j'entends que le mandat d'arrêt a vraisemblablement été fuité par la police aux milieux d'extrême droite, nous avons un gros problème à régler", a protesté le vice-chef du gouvernement régional de Saxe, Martin Dulig, où est située la ville de Chemnitz.

"Il doit être clair que certaines choses dans la police ne seront plus tolérées", a-t-il ajouté. "Il n'est pas possible que des policiers pensent qu'ils peuvent faire fuiter des choses alors qu'ils savent tout à fait qu'ils commettent ainsi un délit", a-t-il insisté.

L'affaire est embarrassante car le document contient les noms de témoins et de la juge chargée du dossier.

Allemagne : "chasse" aux étrangers, défilé d'extrême droite ( AFP / Jonathan STOREY )

Le Parquet de Dresde a du reste ouvert une enquête afin "d'éclaircir au plus vite" les faits.

La copie de ce document confidentiel a d'abord été diffusée par un groupuscule local d'extrême droite, Pro Chemnitz, sur Facebook, avant que le texte, qui donne des détails sur l'agression au couteau, en soit retiré.

Le suspect mentionné dans ce document a porté "à cinq reprises" des coups de couteau au torse de la victime, avec "la collaboration consciente d'un autre suspect qui portait aussi un couteau sur lui", dit le document.

Le mandat d'arrêt ne fait pas mention du motif initial de l'altercation mais la police a déjà démenti à plusieurs reprises des rumeurs colportées par l'extrême droite selon lesquelles la victime a voulu défendre une femme importunée ou agressée sexuellement.

- Critiques -

Ce scandale vient ajouter aux critiques dont fait déjà l'objet la police saxonne, régulièrement accusée de sympathie voire de collusion avec l'extrême droite dans cette région, bastion du parti anti-islam et anti-Merkel Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui y a enregistré son meilleur score (27%) l'an dernier aux élections législatives.

La Saxe, bastion de l'AfD en Allemagne ( AFP / Thorsten EBERDING )

La semaine dernière déjà, la police saxonne a été critiquée pour avoir, à la demande d'un manifestant d'extrême droite, interpellé une équipe de télévision filmant un rassemblement anti-Merkel à Dresde. Il s'est avéré que la manifestant en question était employé par la police locale présent à titre privé.

Les forces de l'ordre sont aussi sous pression depuis plusieurs jours pour ne pas avoir été suffisamment préparées et mobilisées lors des violences à Chemnitz.

Manifestations d'extrême droite sous la surveillance de la police le 27 août 2018 à Chemnitz, après la mort d'un Allemand tué après "une dispute entre des gens de différentes nationalités" selon la police ( AFP/Archives / Odd ANDERSEN )

Les policiers, peu nombreux, ont semblé débordés dimanche par les néo-nazis et hooligans qui leur ont jeté des bouteilles, des pierres et autres projectiles. La chancelière Angela Merkel a dénoncé avec véhémence "la haine dans la rue" et les "chasses collectives" .

Lundi soir, lors de deux manifestations pourtant cette fois annoncées de l'extrême droite et de l'extrême gauche, les policiers étaient de nouveau en sous-effectifs. Et ce alors qu'ils avaient été prévenus par le Renseignement intérieur de la violence à attendre.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7097610
    29 août14:56

    en France aussi, les forces de l'ordre votent à l'extrême droite... on se demande bien pourquoi !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.