1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Chelsea dompte Arsenal
So Foot18/08/2018 à 20:21

Chelsea dompte Arsenal

Facilement aux commandes après vingt minutes de jeu, Chelsea aura finalement dû attendre la 81e minute de son rendez-vous avec Arsenal pour conclure l'affaire (3-2) grâce à un énième éclair d'Eden Hazard. Confirmation : il faudra être patient.

Chelsea 3-2 Arsenal

Buts : Pedro (9e), Morata (20e) et Alonso (81e) pour Chelsea // Mkhitaryan (37e) et Iwobi (41e) pour Arsenal.

Le couvercle a sauté d'un coup, expulsé par la pression et des systèmes de sécurité en vrac. Stamford Bridge s'y était préparé et il faut croire que c'est aussi comme ça que démarrent les révolutions. Un après-midi d'août, un coach en polo bleu d'un côté, un autre au costume trempé de l'autre : un Chelsea-Arsenal qui a disjoncté de partout, transformant une baston de début de saison en rendez-vous entre chasseurs de primes, du genre à vouloir toucher la prime finale pour avancer rapidement, quitte à se tâcher le froc de sauce et de sang. C'est donc ainsi que l'on a retrouvé Unai Emery en Buffalo Bill, une semaine après une leçon reçue à la maison face à Manchester City (0-2), pour un premier voyage anglais à propos duquel il a jugé bon de sortir Ramsey du onze pour injecter Alex Iwobi tout en laissant Lucas Torreira sur le banc au coup d'envoi. Là aussi qu'on a vu Maurizio Sarri, les poings dans le cambouis, s'avancer pour sa première à domicile avec la même équipe qui était allée s'imposer à Huddersfield samedi dernier (soit sans Hazard, sans Giroud et sans Kova?i? pour débuter). Et là, surtout, qu'on a assisté à ce qu'on était venu chercher : un bordel, un vrai, qui s'est bouclé avec Chelsea en vainqueur logique (3-2).

Le plaisir éphémère et les poignards


Sarri avait prévenu il y a déjà plusieurs jours que "les performances passent pour le moment avant les résultats". Ce qu'on a vu : un Chelsea d'abord conquérant, brutal, incisif au pressing, aidé par des Gunners timides et qui ont laissé

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer