1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Charge de l'ayatollah Khamenei contre les Etats-Unis

Reuters11/07/2015 à 20:03

DUBAI, 11 juillet (Reuters) - Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a présenté samedi les Etats-Unis comme "la véritable incarnation de l'arrogance mondiale", alors que les difficiles négociations sur le programme nucléaire de Téhéran se poursuivent à Vienne. S'exprimant devant des étudiants, l'ayatollah Khamenei les a invités à "poursuivre le combat contre l'arrogance mondiale", même après l'achèvement des discussions avec les puissances mondiales sur le nucléaire iranien, rapporte le site internet du guide suprême. A un étudiant qui lui demandait ce qui arriverait à ce "combat contre l'arrogance" après les discussions de Vienne, Ali Khamenei a répondu que ce combat ne pouvait pas cesser. "Soyez prêts à poursuivre votre combat contre l'arrogance mondiale", a-t-il lancé. L'Iran et les grandes puissances qui tentent d'arracher un accord sur le programme nucléaire de la République islamique ont reporté à lundi prochain, 13 juillet, la date limite pour la fin des discussions. Il s'agit du troisième report de la date-butoir en deux semaines de pourparlers dans la capitale autrichienne, où ont lieu les rencontres entre les diplomates iraniens et leurs homologues du groupe P5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne). Les deux parties ne cessent d'assurer que des progrès sont réalisés, mais le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, a déclaré vendredi que ceux-ci étaient "lents et pénibles". ID:nL8N0ZQ1OD (Bozorgmehr Sharafedin, Guy Kerivel pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer