1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CGT : l'affiche qui hérisse les politiques

Le Point19/04/2016 à 13:53

La CGT a publié le 16 avril sur son site internet une affiche dénonçant les violences policières.

Des responsables politiques de gauche et de droite sont montés au créneau mardi matin contre l'affiche publiée par le syndicat Info'com de la CGT dénonçant les violences policières, qui a semé l'émoi chez les policiers, alors que le syndicat tient son congrès à Marseille. Le syndicat Info'com de la CGT (salariés de l'information et de la communication) a publié le 16 avril sur son site internet une affiche téléchargeable montrant une matraque et un insigne de CRS, près d'une flaque de sang, titrée : « La police doit protéger les citoyens et non les frapper. »

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a estimé mardi que cette affiche ne visait pas les policiers de terrain, mais « ceux qui donnent des ordres ». « En tout cas, moi, c'est comme ça que j'ai vu cette affiche », a-t-il dit. Il a ajouté en avoir « discuté avec (ses) camarades de la fédération de la police et c'est comme ça qu'on voit cette affiche », tout en soulignant que cette dernière émanait « d'un syndicat de la CGT » sans apparaître sur le site de la confédération.

Pour le concepteur de l'affiche, Romain Altmann, secrétaire général d'Info'com, cette « communication certes acide vise à dénoncer une réalité et non à jeter l'opprobre sur l'ensemble des forces de l'ordre ». « C'est tout aussi choquant que les faits qu'on a malheureusement constatés dans les récentes mobilisations à savoir un certain nombre de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer