1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CFDT, extrême droite... D'où vient le terme «gréviculture» ?
Le Parisien03/04/2018 à 16:34

CFDT, extrême droite... D'où vient le terme «gréviculture» ?

Intronisé porte-parole de la République en marche en janvier, le jeune Gabriel Attal, 29 ans, n'a probablement jamais autant fait parler de lui que depuis lundi. Ce jour-là, l'ancien socialiste devenu député macroniste des Hauts-de-Seine s'indigne sur France Inter de la grève à venir des cheminots. Celle-ci va « être dure pour les Français », peste-t-il, avant de poser : « Il faut que la France avance [...]. L'important serait peut-être de sortir de la gréviculture ». .@GabrielAttal, porte-parole #LREM, sur le mouvement des salariés #SNCF : "Je ne comprends pas cette #grève" #le79inter pic.twitter.com/KINmeSbld1— France Inter (@franceinter) April 2, 2018 C'est précisément ce néologisme, contraction d'une supposée « culture de la grève » propre aux Français, qui va valoir à Gabriel Attal de cristalliser les crispations. Sur Twitter, le député Insoumis de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière, est le premier à allumer la mèche. « Ce terme a été inventé et utilisé par les Le Pen père et fille », accuse-t-il. Avant de glisser : « Dis-moi tes références, je te dirai qui tu es... » Ce petit monsieur @GabrielAttal utilise donc le mot "gréviculture" pour mépriser ceux qui luttent poir défendre une haute exigence du service public. Ce terme "gréviculture" a été inventé et utilisé par les Le Pen père et fille. Dis moi tes références, je te dirai qui tu es... https://t.co/oqW0p2L8Ic— Alexis Corbière (@alexiscorbiere) April 2, 2018Le porte-parole du parti présidentiel qui reprendrait à son compte une expression du Front national ? Voilà qui serait embarrassant, voire explosif, à la veille d'un mouvement social d'ampleur. Toujours sur Twitter, Louis Aliot, vice-président du parti d'extrême droite, a semblé prendre plaisir à alimenter la confusion. « La grève est un moyen dépassé de pression ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    04 avril10:38

    Que fait-on comme récolte avec la gréviculture? Existe -il u ne gréviculture bio?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer