Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ces plantes sont nos ennemies

Le Parisien22/03/2014 à 10:12

Ces plantes sont nos ennemies

Elles tapissent les berges de nos ruisseaux, fleurissent au coeur des champs cultivés, ont colonisé les talus de nos routes et s'épanouissent dans les friches industrielles. Malgré leur joli nom exotique et leur apparence inoffensive, la berce du Caucase, la renouée du Japon, l'orobanche et le Datura stramonium figurent désormais aux côtés de l'ambroisie parmi les plantes invasives les plus surveillées de l'Hexagone. Alors que les espèces toxiques et envahissantes font actuellement l'objet d'un projet de règlement européen, le comité parlementaire de suivi du risque d'ambroisie a décidé de sensibiliser les élus aux dangers de ces quatre espèces qui colonisent petit à petit le territoire.

Si le pollen de l'ambroisie est désormais bien connu des médecins pour ses effets fortement allergènes, on sait moins que les graines de datura, qui se développe dans les champs cultivés, sont hautement toxiques, que l'orobanche a parasité 150 000 ha de surface agricole, affaiblissant des cultures de haricots, de tomates, de tournesols ou de colza. Président du comité parlementaire de suivi de l'ambroisie, le député-maire UMP de Crémieu (Isère), Alain Moyne-Bressand, déposera le mois prochain une proposition de loi visant à juguler le développement de ces envahisseurs naturels.

Allergies, brûlures...

L'ambroisie est désormais recensée dans 87 départements, a été repérée dans le bois de Vincennes et près du canal Saint-Martin à Paris, Alain Moyne-Bressand veut à tout prix alerter les pouvoirs publics, les élus locaux et la population des dangers de cette plante et surtout de la nécessité de l'éradiquer dès qu'elle apparaît dans un champ ou au bord d'une route. « En août et septembre, le pollen d'ambroisie est emporté par le vent et provoque des allergies graves au sein de la population, explique l'élu : 12 à 15 % des Français y sont potentiellement sensibles. » Fléau des agriculteurs, la berce du Caucase favorise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.