1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ces 5 choses vont forcément se passer lors de ce France-Uruguay
So Foot20/11/2018 à 06:00

Ces 5 choses vont forcément se passer lors de ce France-Uruguay

Hugo Lloris a déjà affronté quatre fois l'Uruguay dans sa carrière. Le bilan ? Aucun but encaissé. Cette statistique, ajoutée à la nécessité pour les Bleus de se racheter après le non-match face aux Pays-Bas, laisse déjà deviner un nouveau clean sheet pour le gardien français. Une preuve comme une autre qu'il n'y a pas besoin d'attendre le coup de sifflet final de cette rencontre pour savoir ce qu'il va se passer.

  • Mamadou Sakho va pleurer pendant la Marseillaise Mamadou Sakho a 28 ans, 28 sélections et à peu près autant d'obstacles sur son chemin pour espérer un jour retrouver une place de titulaire en équipe de France. Pour dire la vérité, Mamadou Sakho est un jeune français comme un autre : il n'a pas besoin d'avoir 30 ans pour savoir que les moments les plus fluorescents de sa vie sont déjà derrière lui. Hier était un anniversaire que le Parisien n'a pas oublié : celui des cinq ans de son doublé salvateur inscrit au Stade de France face à l'Ukraine, en barrage retour qualificatif pour le Mondial 2014 (score final 3-0, quatre jours après la défaite 2-0 à Kiev). La France n'oubliera jamais l'identité de celui qui a permis aux Bleus de disputer cette Coupe du Monde au Brésil. Elle oubliera en revanche peut-être le nom de celui qui chassera pour de bon le joueur de Crystal Palace des plans de Didier Deschamps. Car pour Mamad', la concurrence est partout. Quand elle n'est pas devant lui (Varane, Umtiti, Kimpembé), elle est dans son rétroviseur mais arrive à toute vitesse (Lenglet, Laporte, Upamecano, Gnagnon, Moukoudi...). C'est en pensant à hier et à demain que Sakho, sur le coup de 20h55, sentira deux interminables larmes couler sur ses joues. Le devoir de n'importe quel Français consistera alors à accompagner l'ancien du PSG dans cette épreuve et de chialer avec lui.

Vidéo
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer