1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cédric Villani : « Macron reçoit des coups et ça lui réussit plutôt bien »
Le Point16/02/2019 à 08:06

Il lui suffirait d'un claquement de doigts. En une fraction de seconde, Cédric Villani pourrait retrouver ses équations et son ancienne vie, loin de l'hémicycle et des haines recuites qui hantent désormais la vie publique. Mais le député mathématicien ne semble pas se lasser de la politique, bien au contraire. Le voici désormais « candidat à la candidature » à la Mairie de Paris. Il n'est pas le seul marcheur sur les rangs, il lui faudra composer avec Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi ou encore Hugues Renson qui ont eux aussi manifesté leur intérêt pour la fonction. En attendant que le processus de désignation encore flou fasse son ?uvre, le parlementaire de l'Essonne publiera mercredi Immersion (Flammarion, 476 pages) dans lequel il raconte ses débuts en politique. Rencontre avec un ovni de la politique.Le Point : Deux ans de vie publique dans un antiparlementarisme grandissant, vous aimez ça ? Cédric Villani : Ça me plaît, je continue, alors même que rien ne serait plus facile que de retourner à mon ancienne vie ! Je bosse comme un dingue, il y a un fossé gigantesque entre les représentations et la réalité que je vis. Quand j'étais scientifique, on me demandait si je ne travaillais pas trop, maintenant, on me demande si je ne travaille pas assez? On s'imagine difficilement à quoi ressemble la vie politique à l'intérieur d'une institution comme l'Assemblée. Je dois lutter contre le cliché du politique qui ne fout rien, l'homme...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    16 février09:28

    ah ah gros travail ils ont votés pour les drapeaux pour les classes es le budget 2019 une catastrophe

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer