1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Ce que Zidane doit à la Juve

So Foot03/04/2018 à 08:00

Ce que Zidane doit à la Juve

C'est sans aucun doute là que Zinédine Zidane est devenu un autre : recruté par la Juventus après l'Euro 96, le Français a développé jusqu'en 2001, à Turin, son rapport à la gagne, à la tactique et au rôle du joueur à l'état brut. Il revient en ville mardi soir dans son costume d'entraîneur du Real Madrid.

JuventusReal Madrid
le 03/04/2018 à 20:45
(C1) Ligue des champions
Diffusion sur

Un tableau délirant vu de 2018. La scène a maintenant un peu plus de vingt ans : c'est la fin des années 1990, il y a la gare centrale de Turin, mais surtout la place Carlo-Felice. Un soir, Marcello Lippi, sorte de Paul Newman des entraîneurs de foot alors installé sur le banc de la Juventus, se balade en ville et croise l'un de ses joueurs. Il est en train de jouer avec des potes algériens. Lippi l'interpelle : "On fait quoi si tu te blesses ?" Réponse du joueur : "Je sais bien Mister, mais ce sont mes amis, je suis bien avec eux." Sur l'instant, il y a tout : le footballeur professionnel ramené à l'essence de sa passion, l'humilité d'un homme qui n'aurait rien à faire à cet endroit, mais aussi peut-être la plus belle définition de ce qu'est vraiment Zinédine Zidane. Soit un mec qui se sent plus à l'aise à couvert. Ce qu'il aime, c'est le jeu, rien d'autre. L'histoire raconte que la scène captée ce soir-là par Lippi s'est jouée à deux reprises et que Zidane enfilait un

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer