Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ce que le PSG doit retenir de la qualification de Leipzig
So Foot14/08/2020 à 11:30

Ce que le PSG doit retenir de la qualification de Leipzig

Vainqueur logique de l'Atlético de Madrid (1-2), le RB Leipzig participera à la première demi-finale de Ligue de champions de son histoire. Face au PSG, les gars de Julian Nagelsmann ne renieront pas leur identité, celle d'une équipe rodée qui veut s'en sortir par le jeu. Mais attention, entre des temps faibles pas toujours bien gérés et un couloir droit un poil fébrile, les Allemands ont du souci à se faire. Car Dayot Upamecano ne portera pas tous les jours son équipe sur ses grosses épaules.

  • Dayot Upamecano est en feu
    Élu homme du match ce jeudi soir après la victoire des siens sur l'Atlético Madrid (2-1), Upamecano a fait un match hallucinant. Défensivement, il a offert une prestation de patron en muselant Diego Costa sans aucun problème, et ses interventions ont toujours été justes, notamment dans les airs, où il a rayonné. Mais c'est sans doute offensivement qu'il a été le plus impressionnant au cours de ce quart de finale de C1. Placé au centre de la défense à trois de Julian Nagelsmann, entre Lukas Klostermann et Marcel Halstenberg, le joueur formé à Valenciennes a été la toute première rampe de lancement de son équipe. Et quelle rampe de lancement puisque c'est lui qui a touché le plus de ballons (99), qui a tenté le plus de dribbles (3, comme Konrad Laimer), et qui, à la mi-temps de la rencontre, était le seul joueur du RB Leipzig à avoir cadré un tir. Forcément titulaire face au PSG après ce match monstrueux, le défenseur français de 21 ans sera le commandant de la défense allemande, et son tout premier relanceur. Un rôle ô combien important dans une équipe qui ne vit que par le jeu.

Dayot Upamecano : " J'ai toujours eu un corps d'adulte "
  • Leipzig a un collectif parfaitement huilé
    À l'image de l'Atalanta, on savait Leipzig beaucoup plus à l'aise avec le ballon que sans. Une nouvelle comparaison entre les deux ovnis de cette fin de compétition.
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer