1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ce qu'il faut savoir sur le retrait de laits pour bébés Modilac après des cas de salmonelle
Le Parisien24/01/2019 à 23:27

Ce qu'il faut savoir sur le retrait de laits pour bébés Modilac après des cas de salmonelle

Les quatre nourrissons infectés vont « mieux ». Tous sont sortis de l'hôpital. Mais les questions, elles, demeurent. Ce jeudi, un important rappel de produits infantiles a été effectué après la découverte d'une salmonelle -salmonella poona- dans des produits de nutrition à base de protéines de riz de la marque Modilac (société Sodilac).Au total, et par « principe de précaution » (seuls 2 lots sont concernés), le retrait touche près de 400 000 boîtes, de 18 références différentes, comme le Modilac expert riz 1er et 2e âge, Modilac expert +, Modilac mon premier dessert sans-lait cacao... Tous sont fabriqués dans une usine au nord de l'Espagne et distribués uniquement en pharmacie, sur des sites de vente en ligne ou par des associations caritatives.« Les salmonelles sont quelque chose d'extrêmement fréquent, rappelle le pédiatre et infectiologue Robert Cohen. Pour quiconque, elles entraînent des diarrhées modérées. Mais quand elles concernent les enfants de moins de six mois, et encore plus ceux de moins de trois, ça, on n'aime pas du tout... »Surveiller les bébés, consulter au moindre douteEt pour cause, il existe à cet âge un risque de diarrhées importantes pouvant conduire à une déshydratation, des fièvres, des saignements dans les selles. « Le risque peut aller jusqu'à la septicémie, c'est-à-dire le passage de la bactérie dans le sang. Mais attention, il n'y a pas lieu de créer des inquiétudes inutiles. Les parents doivent regarder si leur produit est impacté. Si tel est le cas, il faut surveiller leur enfant et consulter au moindre doute », conseille le professeur, par ailleurs président du Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP).« Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin/pharmacien pour identifier une formule de remplacement adaptée », reprend Sodilac. Si cela n'est pas immédiatement possible, il faut faire bouillir le lait pendant deux minutes puis le laisser ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer