Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cazeneuve lance un plan contre le trafic d'armes en France

Reuters13/11/2015 à 18:22

(Actualisé avec détails sur les mesures) PARIS, 13 novembre (Reuters) - Le ministre français de l'Intérieur a dévoilé vendredi un plan contre le trafic et la prolifération des armes à feu en France, dont la mise en place d'un nouveau fichier national d'identification balistique. La France déplore chaque année 1.800 décès par arme à feu, dont 1.400 suicides et 140 homicides, tandis que les forces de l'ordre saisissent chaque années près de 5.000 armes, a expliqué Bernard Cazeneuve devant la presse. En marge du marché légal s'est développé un important trafic en provenance d'Etats de l'Union européenne ou "de pays disposant d'importants arsenaux de guerre tombés aux mains de civils ou d'organisation mafieuses, notamment à la suite de l'effondrement du bloc soviétique", a-t-il ajouté. En outre, de nouveaux trafiquants exploitent les différences de législation en Europe tandis que la vente illégale sur internet est en pleine expansion. "Ce trafic alimente et supporte d'autres formes de criminalité comme les règlements de comptes et les trafics de stupéfiants", a souligné Bernard Cazeneuve, qui a fait également état d'une "porosité avec le terrorisme". Le ministre de l'Intérieur a donc annoncé 21 mesures, dont des opérations de contrôle ciblées sur les axes routiers empruntés par les filières d'importation d'armes. Le dispositif prévoit aussi la création d'un service national de coordination au ministère de l'Intérieur début 2016 et un renforcement des capacités de renseignement sur la circulation des armes, ainsi qu'un alourdissement des peines. Le nouveau fichier national d'identification balistique, opérationnel en 2016, permettra des comparaisons plus efficaces, espère le ministre, selon qui les systèmes répertoriant les armes trouvées dans le cadre d'affaires judiciaires seront unifiés pour faciliter les recoupements. L'accent sera par ailleurs mis sur l'étude des filières transfrontalières et sur la surveillance des clubs de tir et des armureries. Bernard Cazeneuve a également expliqué vouloir déstabiliser les filières de trafic "tout au long de la séquence qui va de l'approvisionnement sur internet jusqu'au recel dans les quartiers. "Seront ainsi développées les cyber-patrouilles sous pseudonyme pour les policiers chargés de traquer les trafiquants sur internet", a-t-il dit. Parallèlement, des actions de contrôle ciblées seront développées dans les quartiers sensibles, en particulier dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP). (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.