Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Catastrophe aérienne à Rostov: Les boîtes noires en mauvais état

Reuters20/03/2016 à 13:41
    MOSCOU, 20 mars (Reuters) - Les enregistreurs du vol du 
Boeing 737-800 de la compagnie Flydubai qui s'est écrasé tôt 
samedi matin à l'atterrissage à Rostov-sur-le-Don, dans le sud 
de la Russie, ont été fortement endommagées sous la violence du 
choc, a annoncé dimanche la direction russe de l'aviation 
civile. 
    Les 55 passagers et sept membres de l'équipage de l'appareil 
ont péri quand l'avion s'est disloqué après avoir heurté le sol 
à sa deuxième tentative d'atterrissage, dans des conditions 
météorologiques difficiles, samedi aux premières heures. 
    Dans un communiqué, le comité russe de l'aviation (IAC) 
précise que les experts ont commencé l'analyse des boîtes noires 
"très endommagées" du Boeing. Les boîtiers ont été ouverts et 
les modules conservant en mémoire les données du vol, de même 
que les conversations dans le cockpit, en ont été retirés. 
    Mais selon un responsable de l'IAC cité par l'agence de 
presse russe RIA, il faudra peut-être un mois pour décoder les 
données. 
    "Nous avons pleinement confiance dans les autorités russes", 
a déclaré dimanche matin le PDG de la compagnie à bas coût, 
Ghaïth al Ghaïth, lors d'une conférence de presse à Dubai.     
    La veille, le dirigeant de la compagnie aérienne fondée en 
2009 avait souligné qu'il était prématuré d'avancer une 
explication. Plusieurs responsables ont suggéré une erreur de 
pilotage, une défaillance technique ou les conditions 
météorologiques. De violentes rafales de vent balayaient 
l'aéroport lorsque l'avion a tenté de se poser mais la 
visibilité était correcte. 
    "L'aéroport était ouvert. C'était suffisamment bon pour 
fonctionner et pour atterrir, selon les autorités. Les 
conditions météo étaient suffisamment bonnes pour ce vol", a 
souligné dimanche Al Gaïth, disant avoir confiance dans la 
capacité des autorités russes de l'aviation civile à déterminer 
si les conditions sont compatibles avec des vols commerciaux.  
    Quelque temps avant la catastrophe, un avion de ligne de la 
compagnie russe Aeroflot, le vol SU1166 en provenance de Moscou, 
avait tenté à trois reprises d'atterrir à Rostov, avant d'être 
dérouté, a indiqué Flightradar24, une organisation qui surveille 
le trafic aérien. Il s'était finalement posé à 23h15 GMT à 
Krasnodar, dans le sud de la Russie. 
    L'avion de la compagnie Flydubai, lui, a effectué une 
première tentative d'atterrissage, qu'il a abandonnée, avant de 
s'écraser lors d'une seconde tentative. Une aile a touché le sol 
lors de cette seconde tentative puis l'appareil a pris feu, 
indiquaient samedi les services du ministère des Situations 
d'urgence de la région de Rostov. 
    A Rostov-sur-le-Don, les équipes russes ont poursuivi 
dimanche par une température de -5°C leur travail de collecte 
sur les sites de l'accident. Après avoir déposé une gerbe de 
fleurs sur le mémorial improvisé pour les victimes, 
principalement russes, de la catastrophe, le ministre russe des 
Transports, Maxim Sokolov, a annoncé que l'aéroport rouvrirait 
lundi.     
 
 (Jack Stubbs avec Alexander Rechetnikov; Bertrand Boucey, Eric 
Faye et Henri-Pierre André pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.