1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Castaner ouvert à un débat sur des quotas pour « d'autres modes d'immigration légale » que l'asile
Le Monde16/06/2019 à 03:17

N'estimant pas nécessaire une nouvelle loi sur l'immigration, le ministre de l'intérieur veut travailler sur la qualité de l'intégration, et pas uniquement sur le nombre d'immigrés.

Si le ministre de l'intérieur réfute l'idée d'instaurer des quotas sur le droit d'asile « contraires à nos engagements internationaux - et à mon éthique personnelle », il n'exclut pas que la question soit posée pour « dans le cadre du débat pour d'autres modes d'immigration légale », dans une interview au Journal du Dimanche le 16 juin.

Concernant les « autres modes d'immigration légale », Christophe Castaner ne précise pas quel type d'immigration pourrait être concerné (familiale, économique, étudiante...).

Le sujet avait déjà été abordé mercredi par le premier ministre Edouard Philippe, qui a annoncé dans son discours de politique générale à l'Assemblée que le gouvernement organiserait « chaque année un débat au Parlement » sur la politique d'asile et d'immigration. Le premier aura lieu en septembre.

Rejetant que ce soit une « mesure de droite », Christophe Castaner déclare : « J'assume que n'importe qui ne puisse pas rester en France sans y être autorisé, j'assume aussi une politique pour que n'importe qui ne puisse pas entrer sur notre territoire. »

Castaner privilégie la « qualité de l'intégration » En janvier, le président Emmanuel Macron avait de son côté, dans sa Lettre aux Français, évoqué l'idée d'« objectifs annuels » migratoires qui pourraient être fixés par le Parlement, sans toutefois évoquer le terme de quotas.

Dans son interview au JDD, M. Castaner rappelle qu'un rapport sur les quotas rédigé en 2009 par Pierre Mazeaud, ancien président du Conseil const...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    17 juin10:43

    Ouvrir un débat est une chose...mais on ne veut pas d'immigration et point barre....on a déjà 6 ou 8 millions de basanés "suédois" en France et personne n'est capable d'en dire le chiffre exacte, alors ça suffit les banlieues et villes de non-droit ou on n'est plus en France...;-(((

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer