1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Castaner minimise l'affaire Business France visant Pénicaud

Reuters04/07/2017 à 10:05

CASTANER MINIMISE L'AFFAIRE BUSINESS FRANCE VISANT PÉNICAUD

PARIS (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement a appelé mardi à "mettre les choses à leur juste niveau" à la suite de nouvelles révélations dans Libération qui mettent à mal la défense de la ministre du Travail dans l'enquête sur la coûteuse soirée organisée en 2016 autour d'Emmanuel Macron à Las Vegas, sans appel d'offres.

Le parquet de Paris a ouvert en mars une enquête préliminaire pour "délit de favoritisme, complicité et recel" contre Business France, l'établissement public que Muriel Pénicaud a dirigé de janvier 2015 à mai 2017.

Business France avait confié à Havas, sans passer par une procédure - obligatoire - d'appel d'offres, l'organisation d'une soirée le 6 janvier 2016 autour du ministre de l'Economie de l'époque à l'occasion du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas pour un coût supérieur à 380.000 euros, avant renégociation.

La ministre du Travail, qui porte la difficile réforme du Code du travail, est fragilisée par une série d'éléments révélés par Le Canard enchaîné, Libération et Le Journal du Dimanche.

Selon le JDD, la directrice générale de Business France avait été informée dès 2015 des difficultés de financement et risques d'irrégularité liés à la mise sur pied de cette soirée sous la pression, documentée, du cabinet d'Emmanuel Macron.

Muriel Pénicaud a reconnu le 28 juin sur RTL une "erreur de procédure" et assuré avoir "immédiatement déclenché un audit interne et externe" en mars 2016. Elle avait qualifié de "blague" l'idée qu'elle ait pu étouffer cet audit, comme l'avançait Libération.

Le quotidien publie mardi des nouveaux éléments qui montreraient que Muriel Pénicaud n'a informé son conseil d'administration qu'en décembre 2016 avec "une synthèse tronquée qui minore les dysfonctionnements pointés par un audit alarmant du cabinet EY (ex-Ernst & Young)".

Elle aurait passé sous silence les irrégularités et les risques judiciaires afférents, selon Libération.

Christophe Castaner a rappelé sur Europe 1 que Muriel Pénicaud aurait à démissionner de ses fonctions si elle était mise en examen dans ce dossier.

Le porte-parole du gouvernement, qui a pris à plusieurs reprises la défense de la ministre et a invité la presse à ne pas l'affaiblir, a toutefois minimisé l'affaire.

"D'un côté on a la réforme du travail, de l'autre on a un dépassement d'un seuil de marché public. Je pense qu'il faut mettre les choses à leur juste niveau, ce qui compte, c'est de libérer le travail pour libérer les chômeurs de la situation dans laquelle ils sont enfermés", a-t-il plaidé.

"On parle quand même juste d'un dépassement d'un seuil de marchés publics", a-t-il souligné.

"Il faut arrêter de faire du tir aux pigeons et de penser que c'est le sport national. Les Français ont cette mauvaise habitude, redonnons confiance dans la politique et vous verrez que ça s'arrêtera", a ajouté Christophe Castaner.

(Sophie Louet)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    04 juillet11:37

    Que de commentaires à ras des pâquerettes...on adore ...;-)))

    Signaler un abus

  • dsta
    04 juillet10:30

    JUPITER n'a rien vu et surtout ne veut pas voir, comme tout bon socialo...d'autant que c'était pour son plus grand profit !!!

    Signaler un abus

  • NYORKER
    04 juillet10:27

    "ce qui compte, c'est de libérer le travail pour libérer les chômeurs de la situation dans laquelle ils sont enfermés", a-t-il plaidé" Ca peut se faire sans elle , les indispensables , y'en a plein les cimetières .

    Signaler un abus

  • dsta
    04 juillet10:27

    C'est pas grave, c'est l'ETAT QUI PAIE....!

    Signaler un abus

  • COLOSSEO
    04 juillet10:26

    Bah... ils vont l'exfiltrer avant en la nommant ailleurs comme ils l'ont fait avec Ferrand

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.