1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Castaner en boîte de nuit: Philippe dit sa "confiance" en son ministre
AFP15/03/2019 à 08:25

Edouard Philippe regarde le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner à l'Assemblée nationale le 5 mars 2019 ( AFP/Archives / JACQUES DEMARTHON )

Edouard Philippe a affirmé vendredi accorder "toute sa confiance" à Christophe Castaner, jugeant que des photos du ministre de l'Intérieur en boîte de nuit publiées dans la presse people relevaient de sa "vie privée".

"Je n'ai aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner, et le ministre de l'Intérieur a toute ma confiance", a déclaré le Premier ministre, interrogé sur le sujet sur Europe 1.

Les magazines Voici et Closer ont publié des photos du ministre embrassant une jeune femme lors d'une soirée dans une discothèque parisienne, dans la nuit de samedi à dimanche, après la 17e journée de mobilisation des "gilets jaunes". La question de la protection du ministre a notamment été soulevée.

"Je crois qu'il n'y a pas de questions autour de sa sécurité", a affirmé Edouard Philippe sur Europe 1.

Interrogé sur un éventuel problème d'"exemplarité" de son ministre, le Premier ministre a de nouveau fait valoir qu'il n'avait "aucun commentaire" à faire sur ce qui relève selon lui de la "vie privée" de M. Castaner.

Dans une déclaration au Parisien jeudi soir, le ministre de l'Intérieur avait fait valoir le même argument.

"Il s'agit de ma vie privée et de ma famille, qui peut être respectée. J'ai rejoint une soirée, dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et deux heures du matin", a-t-il affirmé au quotidien.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer