1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Castaner dénonce le "poison" de l'antisémitisme après la flambée des actes antijuifs en 2018
AFP11/02/2019 à 22:21

Le portrait de Simone Veil sur une boîte aux lettres recouvert de graffitis antisémites, le 11 février 2019 à Paris ( AFP / JACQUES DEMARTHON )

Le ministre de l'Intérieur s'est ému lundi de la flambée de 74% des actes antisémites en France en 2018, à l'issue d'un week-end où plusieurs inscriptions antijuives ont été découvertes à Paris et où un arbre en mémoire d'Ilan Halimi a été vandalisé dans l'Essonne.

"L'antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel", a déclaré Christophe Castaner dans la soirée à Sainte-Geneviève-des-Bois où Ilan Halimi, jeune Juif de 23 ans, a été mortellement blessé en 2006 par Youssouf Fofana après avoir été séquestré par le Gang des barbares pendant plusieurs semaines.

Un arbre planté à sa mémoire a été découvert scié lundi dans cette commune de l'Essonne, deux jours avant une cérémonie en sa mémoire qui devait commémorer le 13e anniversaire de sa mort.

L'antisémitisme "attaque, pourrit les esprits" et a "progressé de 74% dans ses cris d'horreur l'année écoulée", a révélé M. Castaner. Dans le détail, 541 actes antisémites ont été recensés en 2018 contre 311 l'année précédente, a précisé le ministère à l'AFP.

Le ministre s'exprimait à l'issue d'un week-end où une série d'inscriptions antisémites ont été découvertes dans la capitale, suscitant l'indignation de l'exécutif et d'élus et conduisant le parquet de Paris à ouvrir quatre enquêtes.

"Tags antisémites jusqu'à la nausée en plein Paris ce WE (week-end, ndlr). Quand la haine des Juifs se recoupe avec la haine de la démocratie, le vocabulaire de la #fachosphère se retrouve sur les murs !", a déploré dans un tweet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Sur Twitter, il a accompagné son propos d'une photo montrant une porte de garage sur laquelle est écrit "Macron Jews' Bitch" ("Macron pute des Juifs", en anglais). M. Potier a précisé à l'AFP que cette porte de garage se trouvait dans le Ier arrondissement de la capitale.

Le Dilcrah a également signalé la photo d'un mur du XVIIIe arrondissement sur lequel on peut lire "truie juive". La mairie de cet arrondissement indique sur Twitter avoir elle aussi fait un signalement lundi matin au parquet.

Par ailleurs, deux portraits de Simone Veil dessinés par l'artiste C215 sur deux boîtes aux lettres, situés sur la façade de la mairie du XIIIe arrondissement, ont été recouverts d'une croix gammée.

Ces dessins avaient été réalisés lors de la panthéonisation à l'été 2018 de Mme Veil, ancienne ministre et rescapée de la Shoah. La mairie, qui a découvert les tags lundi matin, va déposer plainte, a-t-elle précisé à l'AFP.

- "Lâche et abject" -

Une inscription antisémite visant le chef de l'Etat Emmanuel Macron a par ailleurs été découverte lundi matin sur le siège du Monde, dans le XIIIe arrondissement.

"Micron (sic) Rothschild parce qu'il se vend bien. La putain de la youtrerie universelle", est-il écrit sur le bâtiment du quotidien. Le journal a indiqué à l'AFP qu'il allait porter plainte.

"Jamais nous ne céderons face à l'antisémitisme, face à ceux qui, par leur haine et leur ignorance, salissent la République", a twitté le ministre de la Culture Franck Riester.

Samedi matin, les gérants du restaurant Bagelstein situé sur l'Ile-Saint-Louis, en plein coeur de la capitale, avaient découvert un tag "juden" ("juifs" en allemand), écrit en lettres jaunes, la couleur de l'étoile que les Juifs étaient obligés de porter pendant l'Occupation nazie.

Co-fondateur de cette chaîne de ventes de bagels, Gilles Abecassis avait indiqué dimanche à l'AFP que d'autres restaurants de son enseigne avaient été ciblés par des inscriptions antisémites.

"Face aux vents mauvais de l'antisémitisme, la République fera bloc. C'est son honneur, c'est son devoir", a twitté le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez. Quant à la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, elle a fait part également sur Twitter de sa "tristesse, colère et consternation" évoquant une "lâcheté intolérable".

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    11 février23:00

    Ce pouvoir nous prend pour des cloches ... et parfois il y a même de l'écho !

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février22:52

    Franck tu y croaa croaa ... ? si les 10MM€ n'était pas "de la pipe" ou plus anciennement de la poudre au yeux il y a longtemps que les GJ seraient rentrés chez eux faire leurs courses.

    Signaler un abus

  • franck8
    11 février21:18

    C'est bien le moins ! Il faut les traquer, les trouver et les rééduquer en prison pour un long moment ! Et arrêter d'accuser les gilets jaunes de tout et n'importe quoi.

    Signaler un abus

  • m1234592
    11 février19:54

    manœuvres dilatoires pour discréditer le GJ. faute d'accepter d'arrêter de surtaxer les français les moins aisés le pouvoir monte ce genre de cabales. Le seul et unique responsable de ces manifs hebdomadaires et des morts c'est le gouvernement ! Qui par orgueil et arrogance refuse de prendre les mesures adéquates. Les pseudos 10MM€ c'est "de la pipe"!

    Signaler un abus

  • jy831
    11 février18:08

    Ceux qui n'ont pas connu la guerre et qui dessinent des croix gammées savent ils au moins que certaines fois on mettait des enfants de 3 ans directement dans les fours sans les gazer pour gagner du temps.Savent ils de quoi etaient capables leurs idoles ? Si oui c'est qu'ils ne méritent pas l'air qu'ils respirent...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer