1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Castaner confirme qu'un attentat a été déjoué en novembre
Reuters01/03/2019 à 16:02

CASTANER CONFIRME QU'UN ATTENTAT A ÉTÉ DÉJOUÉ EN NOVEMBRE

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Intérieur a confirmé vendredi qu'un attentat avait été déjoué quelques jours avant la première journée de manifestations des "Gilets jaunes", le 17 novembre dernier.

"Quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des 'Gilets jaunes', un groupe s'était constitué et s'était intitulé 'Ça va saigner le 17'. C'était une attaque terroriste, nous l'avons neutralisée", a déclaré Christophe Castaner sur France 2, sans autres précisions.

A l'époque, des sources proches de l'enquête avaient révélé que quatre candidats présumés au djihad, mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placés en détention, avaient envisagé de passer à l'action ce samedi-là.

L'un d'eux avait écrit dans un SMS adressé à sa fiancée "ça va saigner le 17", avaient précisé ces sources.

Trois de ces hommes avaient été interpellés à Saint-Etienne par la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire. Le quatrième, déjà incarcéré, avait aussi été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 31 août par le parquet de Paris, ainsi qu'un cinquième homme, également déjà en détention.

"Cette enquête vise des velléités de départ et l'évocation imprécise d'un projet de passage à l'acte violent", avait alors expliqué une source judiciaire, qui restait cependant prudente quant à l'hypothèse d'une action envisagée pour le 17 novembre, jugeant le projet de passage à l'acte "très imprécis".

(Emmanuel Jarry, édité par Elizabeth Pineau)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • CHANOMAR
    01 mars18:08

    ah ah castener qui justifie son travail de protecteur des Français mais pour l instant l incompétence est plus importante

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer