1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Carlo Molinari : «On m'avait dit que Platini avait un gros cul»

Le Parisien23/02/2018 à 19:50

Carlo Molinari : «On m'avait dit que Platini avait un gros cul»

Dans le bureau de président qu'il occupe toujours même s'il n'est plus en fonction, Carlo Molinari (84 ans), président du FC Metz de 1967 à 2009 (avec une coupure de 1978 à 1983), aime montrer quelques photos dédicacées qui lui tiennent à cœur. Comme celle de Jacques Chirac ou de Dino Zoff, le capitaine des champions du monde italiens en 1982. Sur une étagère, il a aussi déposé un petit dinosaure en plastique. « Pour me rappeler que je suis le dernier des dinosaures du foot français », sourit-il.Quel est le plus beau souvenir de votre présidence ?CARLO MOLINARI. La victoire en Coupe de France en 1984 (voir vidéo ci-dessous). Le club n'avait, jusqu'alors, disputé qu'une finale en 1938. Et, au-delà du sport, cette victoire a symbolisé la lutte pour la sidérurgie lorraine pour ne pas mourir. Le désespoir était énorme dans la région. Et notre épopée est devenue leur combat. Avant la finale au Parc des Princes, face à Monaco (2-0), j'ai dit à François Mitterrand : « Regardez nos 10 000 supporteurs. Ils chantent mais ils ont peur pour leur emploi. » Il m'a répondu : « Je vais voir ce que je peux faire. » Tu parles ! On a vu : l'acier lorrain a fini par mourir. VIDÉO. L'incroyable victoire de Metz en finale de la Coupe de France 1984 face à Monaco Vous avez côtoyé de nombreux présidents de clubs. Lesquels vous ont le plus marqué ?Jean-Claude Hamel (Auxerre) était impitoyable en affaires. Mais j'ai eu aussi une histoire terrible avec Claude Bez (Bordeaux), à l'occasion du transfert de notre attaquant Jules Bocande en 1986. On était tombés d'accord pour qu'il aille à Bordeaux pour 10 millions de francs. Bez était un homme droit et sa parole valait tous les papiers. On signe un contrat avec le représentant de Jules. Et voilà que ce con de Françis Borelli (PSG) arrive et fait la danse du ventre à Jules. Et lui, quand on lui a dit « Paris », il a imaginé la tour Eiffel et les gonzesses avec. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.