1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Caprice d'enfant », « mandat de trop » : le délicat retour de Collomb à Lyon
Le Point04/10/2018 à 05:55

À Lyon, en se préparait au retour de Gérard Collomb pour juin 2019. Voire pour le printemps. C'est dire si l'annonce en forme de coup de théâtre du retour de Gérard Collomb entre Rhône et Saône a pris de court les élus locaux. À commencer par le premier d'entre eux, Georges Képénékian, qui a succédé à Gérard Collomb dans le fauteuil de maire en juin 2017 avec la promesse de s'effacer en cas de retour à Lyon. Il ne s'attendait pas à rendre son siège si rapidement. Invité mardi à venir d'urgence à Beauvau, il a appris, avec deux journalistes du Figaro, la seconde démission du ministre de l'Intérieur et son retour précipité à Lyon. David Kimelfeld, qui a succédé, lui, à Gérard Collomb à la tête de la métropole, a découvert avec stupéfaction l'information par la presse, sans coup de fil ni SMS préalable.

Georges Képénékian, « tenu par un engagement moral », a donc rendu sa démission au préfet et a annoncé la réunion d'ici une quinzaine de jours d'un conseil municipal extraordinaire destiné à élire un nouveau maire. Il retrouvera alors sa place de premier adjoint. Dans les rangs de l'exécutif lyonnais, la gêne est palpable après ces derniers événements. « Pas de commentaire », lâchent les élus de la majorité. Mais pas d'applaudissements non plus dans la perspective du retour de Gérard Collomb.

Lire aussi - Georges Képénékian, un chirurgien, nouveau maire de Lyon

...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    04 octobre07:28

    Tiens ça y est on a trouvé le coupable de ce bor.del au gouvernement : Collomb lui même !! Ce ne peut effectivement être les comportements de notre président.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer