Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cap vers l'Asie pour la Dorchester Collection: Plaza Athénée, Meurice...

RelaxNews18/10/2012 à 22:17

Juriah Mosin/shutterstock.com

(AFP) - La Dorchester Collection, un groupe de neuf hôtels de prestige en Europe et aux Etats-Unis dont les palaces Plaza Athénée et Meurice à Paris, veut désormais s'implanter en Asie, le marché d'avenir du luxe, a déclaré son patron Christopher Cowdray dans un entretien à l'AFP.

"Nous avons neuf hôtels, tous sont iconiques. Le but est d'en avoir quinze en 2015", a expliqué ce Zimbabwéen de 56 ans qui a longtemps dirigé l'hôtel Dorchester de Londres, avant de prendre en 2007 les commandes du groupe basé dans la capitale britannique et propriété du sultanat de Bruneï.

"Nous sommes intéressés par des villes majeures en Europe, en Extrême-Orient et en Amérique. Nous aimerions avoir un hôtel dans chacune de ces villes : Tokyo, Pékin, Shanghai, Hong Kong, Singapour et Sydney. Nous regardons aussi vers le Moyen-Orient, Dubaï, Doha et probablement Abou Dhabi. Et vers New York ou Washington. Cela dépend des opportunités".

"Plusieurs projets" sont en vue et M. Cowdray espère "pouvoir faire une annonce d'ici la fin de l'année".

La Dorchester Collection est un petit groupe atypique d'hôtellerie de luxe, sans équivalent.

Son histoire débute avec l'acquisition du Dorchester en 1986 par le sultan du Bruneï, puis du Beverly Hills Hotel (1995). Vinrent ensuite le Meurice et le Plaza Athénée en 1997, le Principe di Savoia à Milan (2003), le Bel-Air à Los Angeles (2008), l'hôtel Coworth Park à Ascot (2010) et le Richemond à Genève (2011). Le dernier est le 45 Park Lane à Londres (2011), le seul à avoir été entièrement construit.

Bien plus qu'un 5 étoiles

"L'idée de départ n'a jamais été de créer +un groupe+. C'était plutôt +tiens, achetons celui-ci+. Maintenant, c'est différent. Mais nous voulons une collection exclusive d'hôtels, à terme 20 au maximum, qui aient tous du prestige, autre chose que simplement 5 étoiles. Nous sommes dans une catégorie exclusive, au-dessus de cela", juge Christopher Cowdray.

Pourquoi regarder vers l'Asie ? Parce que l'avenir viendra de ce continent, en particulier, des Chinois, qui "seront le principal groupe de voyageurs à l'avenir. Ils sont à la recherche de luxe et savent très bien discerner ce qu'est le vrai luxe", estime M. Cowdray.

A Paris, la clientèle chinoise est encore timide dans les palaces. Mais la croissance du marché mondial du luxe est d'ores et déjà largement tirée par les Chinois, qui représenteront en 2015 le principal débouché au monde pour les biens et services de luxe, qu'ils dépensent en Chine ou lors de voyages à l'étranger, selon la dernière étude du Boston Consulting Group.

La Dorchester Collection "pourrait penser à édifier" un hôtel à Shanghai, parce qu'"y trouver un hôtel de prestige correspondant aux critères de Dorchester est très difficile".

Le groupe n'est en revanche pas intéressé par l'acquisition de deux palaces en vente en Suisse, l'Hôtel des Trois Rois à Bâle et le Bellevue à Gstaad, car il ne s'agit pas de "villes majeures".

M. Cowdray situe la taille idéale "entre 200 et 250 chambres". Les neuf hôtels Dorchester ont aujourd'hui entre 46 chambres (45 Park Lane) et 301 chambres (Principe di Savoia).

Tous les établissements acquis ont été rénovés à grands frais.

Sauf Le Richemond, où des travaux commenceront en avril et dureront un an, sans que l'hôtel ne ferme, a indiqué M. Cowdray.

Au Plaza Athénée en revanche, la rénovation et l'agrandissement prévus pourraient exiger de fermer les lieux, a-t-il ajouté.

Le palace de l'avenue Montaigne a acquis ces trois dernières années trois immeubles mitoyens, soit environ 5.000 mètres carrés.

"Notre équipe de professionnels, d'architectes, de designers, dont Bruno Moinard et Patrick Jouin, examine en ce moment" comment les intégrer dans l'hôtel, "en ajoutant des chambres et de l'espace pour des conférences", a expliqué M. Cowdray.

Et "il se peut qu'il soit difficile de ne pas fermer pendant un moment". La décision finale sera prise "en début d'année prochaine".

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.