1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cannabis thérapeutique : "Il y a des malades qui en ont besoin", plaide le député LREM Olivier Véran
Boursorama avec AFP Services09/10/2019 à 13:50

Le député La République en marche Olivier Véran défend à partir du 15 octobre un amendement en faveur d'une expérimentation du cannabis thérapeutique en vue de sa légalisation.

Le député LREM Olivier Véran à l'Assemblée nationale, le 20 décembre 2018. ( AFP / ALAIN JOCARD )

L'Agence du médicament (ANSM) a donné au mois de juillet 2019 son feu vert à une expérimentation du cannabis thérapeutique en France. Le député La République en marche (LREM) et également neurologue Olivier Véran est à l'origine d'un amendement en faveur de cette expérimentation qu'il défendra à l'Assemblée nationale à partir du 15 octobre. 

"Il y a des malades qui en ont besoin" , a plaidé l'élu de l'Isère mercredi 9 octobre sur RTL. "Vous avez des milliers de patients qui sont sans solution pour des douleurs neuropathiques, des douleurs causées par des lésions neurologiques, des douleurs liées à des cancers, certains troubles psychiatriques, ce qu'on appelle aussi la spasticité chez les malades qui ont la sclérose en plaque", a listé M. Véran, selon qui "les dérivés du  cannabis peuvent constituer un apport thérapeutique supplémentaire."

"L'expérimentation sera faite en milieu hospitalier"

Pas question toutefois de "joint sur ordonnance" : les produits prescrits seront inhalés (huile, fleurs séchées) ou ingérés (solutions buvables, gouttes et capsules d'huile), a rappelé le marcheur. 

Cela sera "évidemment remboursé dans le cadre de l'expérimentation, selon le neurologue. On prévoit  une expérimentation qui pourrait concerner environ 3.000 malades en France avec des médecins qui seront formés", a expliqué Olivier Véran, qui sera lui-même formé à la prescription. "Cela ne veut pas dire que ça marchera sur toutes les douleurs, ce n'est pas du paracétamol, souligne-t-il. Mais dans des situations précises, ça pourrait être d'un apport thérapeutique majeur."

Alors que le président honoraire de l'Académie nationale de Pharmacie estime que "le cannabis, même thérapeutique, reste une substance toxique" et s'inquiète du peu d'études réalisées à ce sujet, le député tient à rassurer. "Ça tombe bien, l'expérimentation sera faite en milieu hospitalier" avec des médecins spécialistes et des "malades bien sélectionnés".  

"Je rappelerai au président de l'Académie de Pharmacie que la morphine est un dérivé très précis de l'héroïne et que ce n'est pas parce qu'il y a de la morphine dans les pharmacies françaises qu'on distribue de l'héroïne à tous les coins de rue", a-t-il par ailleurs souligné. "Le thérapeutique ne vise évidemment pas à créer des addictions, il y aura bien évidemment des surveillances" , a-t-il assuré, tout en rappelant que la question ne s'était jamais posée pour la morphine, pourtant bien plus addictive.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    09 octobre14:09

    Maintenant le KANA ...Les équipes d'Import Export sont déjà en place et n'attendent que e feu ver pour la Baraka .

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer