1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Canicule : comment les pays étrangers font face aux vagues de chaleur
Le Parisien26/06/2019 à 15:11

Canicule : comment les pays étrangers font face aux vagues de chaleur

37 degrés à Paris, 43 à Nîmes, mais aussi... plus de 35 degrés à Genève, Bruxelles, ou encore Séville ! Les températures caniculaires prévues pour la fin de la semaine ne s'arrêtent évidemment pas à nos frontières. Comment nos voisins s'adaptent-ils ? Nous avons posé la question à des correspondants étrangers, actuellement ou auparavant en poste dans leur pays.

« On a tous été interpellés par les prévisions pouvant atteindre localement 40 degrés, ce n'est jamais arrivé qu'on parle de chiffres aussi élevés », raconte Benjamin Verpoorten, en poste à la RTBF belge. Alors, les bouteilles ont été remises au frais dans les écoles, et les conseils de vigilance diffusés à toute la population. Même chose en Espagne, où atteindre de telles températures est beaucoup plus courant.

Gilets réfrigérés et arrosage des rues

Évidemment, ce genre de mesures classiques est en vigueur dans tous les pays. Mais il y a aussi certaines spécificités. En Suisse, certaines grosses entreprises du secteur du bâtiment mettent au frigo des gilets pour leurs employés. Ces vêtements réfrigérés sont prévus par les différents plans canicule des cantons, depuis l'été 2003. « Ils ont été testés même si ce n'est pas encore devenu une habitude. Les entreprises privilégient encore la crème solaire et l'eau minérale donnée gratuitement », indique Aïna Skjellaug, journaliste au Temps et basée à Lausanne.

Des mesures qui ne seront pas de trop, alors que certains cantons du sud et du nord ont été placés au niveau 4 de vigilance par Météosuisse. Les plans canicule prévoient aussi des « congés chaleur » pour fermer les écoles, ce qui n'a pas (encore ?) été décidé. Mais les « marches des écoles », un défilé de fin d'année des élèves prévu ce mercredi à Genève et à Lausanne, ont été - « pour la première fois » - annulées, par crainte de trop exposer les enfants au soleil.

Dans certaines ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer