1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Candidature de Goulard rejetée : «Il y a un côté vengeur» pour Stéphane Séjourné
Le Parisien10/10/2019 à 21:46

Candidature de Goulard rejetée : «Il y a un côté vengeur» pour Stéphane Séjourné

Chef de la délégation LREM au sein du groupe libéral centriste Renew Europe, Stéphane Séjourné, proche d'Emmanuel Macron, dénonce une « vengeance » politique contre Sylvie Goulard. C'est négliger l'exigence d'éthique envers les politiques en vigueur dans bien des pays partenaires de l'Union Européenne.La candidature de Sylvie Goulard a essuyé un rejet cinglant des eurodéputés. Comment l'expliquez-vous ?STÉPHANE SÉJOURNÉ. Elle a été victime de jeux politiques, à la fois nationaux et européens. Ses compétences n'ont pas été remises en cause lors des auditions. Mais elle a trouvé sur son chemin des députés français décidés à empêcher sa nomination, du Front national, des Républicains et de la France insoumise. Ils ont effectué un travail de sape au sein de leurs groupes respectifs au Parlement.C'est la faute aux élus français, en somme ?Oui. En plus, le président de la République a donné l'impression de sortir vainqueur de la phase d'installation de la Commission. Avec un dispositif favorable à la France, Ursula Von der Leyen sur des positions plus nuancées que celles de sa famille de droite allemande, la CDU. Avec Christine Lagarde à la tête de la BCE, et un gros portefeuille pour Sylvie Goulard.Vous voulez dire que Macron apparaissait comme le patron de l'Europe et qu'on le lui a fait payer ?Disons que si Sylvie Goulard avait eu un passeport d'une autre couleur, les choses se seraient passées autrement. De même, il ne faut pas oublier que deux commissaires ont été retoqués dès le début du processus, pour cause de conflits d'intérêts : l'un issu du PPE (NDLR : parti populaire européen, droite), l'autre de S & D (NDLR : la gauche sociale-démocrate). Cela a joué.Il y aurait une sorte d'équilibre de la terreur au Parlement ?Oui, ça ne grandit pas la politique européenne. Avec notre groupe, Renew Europe, élu depuis trois mois, on s'efforce de trouver de nouvelles méthodes ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    11 octobre09:19

    L'image du français à l'étranger prétentieux, suffisant ne s'arrange pas avec cabotin.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer