Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Cameroun : Hollande et Biya font ami-ami

Le Parisien03/07/2015 à 22:49

Cameroun : Hollande et Biya font ami-ami

«La France un partenaire historique du Cameroun», «le Cameroun, un bon risque pour les investisseurs français»... Sur la route de l'aéroport de Yaoundé, la capitale, dernière étape de la tournée de Francois Hollande en Afrique l es messages d'amitié inscrits sur de grandes banderoles se succèdent les uns aux autres. Et au passage du cortège officiel, des files interminables de Camerounais ovationnent «spontanément» le cortège des deux présidents, Francois Hollande et Paul Biya, qui a donc tenu à dérouler le tapis rouge.

Au Palais présidentiel aux allures de casino de Las Vegas, l'orchestre en grande tenue joue même du Joe Dassin avec «les Champs Elysées». Quinze ans après la visite de Jacques Chirac, Biya et Hollande ont affiché une entente qui, à défaut d'être totale, s'est manifestée sur une priorité : la lutte contre le terrorisme. Et notamment contre la secte jihadiste Boko Haram, au cœur de leur entretien. «Nous ne ménageons aucun effort contre les forces obscurantistes», a ainsi assuré Biya, alors que des attaques meurtrières de Boko Haram ont encore fait des dizaines de morts vendredi dans le pays voisin du Nigeria, et continuent de déstabiliser la région. Ce qui inquiète Francois Hollande ,qui a donc promis d' «amplifier la coopération» militaire avec Yaoundé. Particulièrement en matière de renseignement (alors que des avions militaires français survolent déjà la zone) et de formation militaire. «La France se tient au côté au Cameroun pour faire face aux menaces de Boko Haram», a lancé François Hollande, qui a aussi remercié son homologue dans le rôle qu'il a joué dans la libération de la famille Moulin-Fournier en 2013, et du père Georges en 2014 pris en otage par Boko Haram.

«Ne dure au pouvoir qui veut mais qui peut»

Nécessité fait donc loi pour François Hollande, contraint de composer avec un allié plutôt encombrant. Symbole des régimes autocratiques d'antan, Paul Biya est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.