Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cameron veut attaquer l'Etat islamique "à sa source"

Reuters29/06/2015 à 01:48

LONDRES, 29 juin (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron estime que l'attaque contre l'hôtel de Sousse, en Tunisie, qui a fait au moins 39 morts, démontre le "degré du mal" auquel la Grande-Bretagne, parmi d'autres, est confrontée. Dans une tribune publiée dimanche soir sur le site internet du quotidien The Telegraph, Cameron appelle à être "intolérant contre l'intolérance de l'organisation Etat islamique". "Nous ne reculerons pas. A l'effroi et deuil, nous devons ajouter un autre mot: la détermination. Une détermination inébranlable", écrit-il. Quinze touristes britanniques figurent parmi les personnes tuées vendredi sur la plage et dans le lobby de l'hôtel Imperial Marhaba. Et ce bilan est encore provisoire, des médias estimant que le chiffre final des pertes britanniques pourraient être de l'ordre de 30 morts. "L'homme qui a fait cela, ce tireur souriant armé d'une Kalachnikov cachée dans un parasol, démontre le degré du mal auquel nous sommes confrontés. Un mal que nous avons vu sur le Mont Sindjar, en Irak, et dans un centre commercial du Kenya, au siège d'un magazine (Charlie Hebdo) à Paris et dans des écoles du Pakistan", écrit le Premier ministre. La première priorité de son gouvernement, précise Cameron, est de venir en aide aux victimes de l'attaque. Plus de 50 membres des services consulaires, de la police et de la Croix-Rouge ont été dépêchés à Sousse. Et Cameron a été en contact avec le président tunisien Beji Caïd Essebsi. Au-delà, poursuit-il, "nous devons en faire plus pour coopérer et édifier nos capacités à faire face au terrorisme". Les solutions, face à l'Etat islamique, passent par une action à la source de la menace, notamment en Syrie, en Irak et en Libye. "Cela signifie apporter un soutien aux gouvernements pour renforcer des institutions politiques faibles et lutter contre l'instabilité politique. Ces zones incontrôlées sont des zones où prospèrent les groupes terroristes", explique-t-il. La lutte doit aussi se mener au niveau idéologique, "peut-être l'aspect le plus important". "Pour vaincre cette idéologie vénéneuse, nous devons clairement dire pourquoi elle est dans l'erreur. Nous devons révéler et vaincre ce qui persuade des jeunes gens, de la Tunisie au Koweït, de la Belgique à la Grande-Bretagne, à rallier l'EI", écrit Cameron. (Bureau de Londres; Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.