1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cameron la semaine prochaine à Paris et Berlin pour évoquer l'UE
Reuters22/05/2015 à 18:53


(Actualisé après la conférence de presse) RIGA, 22 mai (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron se rendra la semaine prochaine à Paris et à Berlin pour évoquer avec le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel son projet de réforme de l'Union européenne, a déclaré vendredi un responsable britannique. Tout juste réélu, David Cameron a profité du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne et de six anciennes républiques soviétiques, jeudi et vendredi à Riga, pour sonder les intentions des autres capitales européennes sur son projet de réforme, avant d'organiser d'ici fin 2017 un référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. Après des discussions avec des dirigeants de l'UE dans la capitale de la Lettonie, il a reconnu que ses propositions avaient recueilli un accueil mitigé. "Je ne dirai pas que j'ai été reçu avec des marques d'amour", a dit David Cameron lors d'une conférence de presse. "Nous avons des problèmes sérieux sur la manière dont fonctionne actuellement l'Europe et nous devrions être capables d'en discuter." "Je suis confiant dans l'issue (de ces discussions). Ce ne va pas être facile car nous sommes aux prises avec des problèmes difficiles", a-t-il ajouté. Le Premier ministre britannique veut notamment restreindre l'accès au système de protection sociale britannique pour les ressortissants de l'UE qui s'installent au Royaume-Uni. ID:nL5N0YC3B4 Il a répété qu'il souhaitait que le Royaume-Uni demeure au sein d'une Union européenne réformée mais n'a pas exclu de faire campagne pour une sortie de l'Union si ses demandes sont ignorées. "J'ai toujours dit que si je n'obtiens pas ce que je juge nécessaire, rien n'est exclu", a-t-il insisté à Riga, où il a rencontré le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, et les Premiers ministres polonais, letton, suédois et hongrois. Il s'est aussi entretenu de manière informelle avec les dirigeants bulgare et tchèque, ainsi qu'avec Angela Merkel. Avant de voir Merkel et François Hollande la semaine prochaine, il recevra lundi en Angleterre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. (Kylie Maclellan et Adrian Croft, avec Gederts Gelzins et Alastair Macdonald; Nicolas Delame et Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer