Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Cambadélis prend les rênes d'un PS en crise

Reuters16/04/2014 à 00:38

JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS PREND LES RÊNES D'UN PS EN CRISE

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - Le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis a été porté mardi à la tête d'un Parti socialiste en crise, qu'il a placé sous le signe d'une "confiance exigeante" vis-à-vis de l'exécutif et d'un retour de la parole militante, via des états généraux.

Le successeur de Harlem Désir, nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, a recueilli 67% des suffrages exprimés lors d'une réunion du Conseil national du PS contre 33% au candidat présenté par l'aile gauche du parti, Sylvain Mathieu, responsable de la fédération de la Nièvre.

Ce changement à chaud de premier secrétaire est une des conséquences de la déroute du parti majoritaire aux élections municipales des 23 et 30 mars. Une débâcle que le PS craint de voir se répéter lors des européennes, le 25 mai.

"Les Français nous ont dit 'occupez-vous de nous', les militants nous ont dit 'occupez-vous de nous' : ce sera ça, ma feuille de route", a expliqué Jean-Christophe Cambadélis en conférence de presse au siège du parti.

A ceux qui ont vu dans l'élection du député ex-strauss-kahnien de 62 ans un fait du prince, en l'occurrence François Hollande, le nouveau patron des socialistes a fait voeu d'indépendance.

"Je veux construire un Parti socialiste rassemblé, combatif inventif, parfois insolent, mais qui soit en capacité d'aider le gouvernement et le président de la République", a-t-il expliqué. "C'est cela que j'ai résumé sous la formule d'une confiance exigeante".

VALLS INVITÉ AU PROCHAIN CONSEIL NATIONAL

Le Premier ministre, Manuel Valls, est invité à participer au prochain conseil national extraordinaire du PS, prévu en juin, après les élections européennes.

Et c'est à l'automne que devraient se tenir les états généraux, que le Conseil national a préféré au congrès extraordinaire réclamé par l'aile gauche du parti, qui a fait voter une motion pour exiger un vote de la base.

"Si nous voulons pleinement associer les militants, il vaut mieux la démarche des états généraux plutôt qu'un congrès", a expliqué Jean-Christophe Cambadélis.

"Cela permet aux militants d'être plus impliqués, de parler en dehors de nos querelles de bocal", a-t-il ajouté, précisant qu'un vote militant sur la feuille de route et la direction du parti serait effectivement organisé.

Parmi les nouveautés décidées par le Conseil national, le PS se dote de quatre porte-parole : Olivier Faure, Corine Narassiguin, Rafika Rezgui et Carlos Da Silva, un proche de Manuel Valls.

Jean-Christophe Cambadélis a aussi annoncé la mise en place d'une direction rajeunie de 30 membres, paritaire, avec une moyenne d'âge de 44 ans.

"REFORMULER, RÉNOVER, RASSEMBLER"

Au-delà du choix d'un nouveau chef, le Conseil national a analysé l'échec du PS aux élections municipales, marquées par une forte abstention et une poussée du Front national.

Dans son discours devant le "parlement" du PS, Jean-Christophe Cambadélis a reconnu que les Français doutaient que "la gauche applique son dessein de justice".

"Nous devons juguler la crise et ne pas transformer le PS en bateau ivre", a-t-il souligné, résumant son projet en une phrase : "Reformuler notre socialisme, rénover notre organisation, rassembler la gauche".

Candidat pour la troisième fois au poste de Premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, 62 ans, s'est dit prêt à diriger un parti qui n'a pas ménagé les critiques contre son prédécesseur ni contre un gouvernement la politique jugée trop "droitière".

"Si je ne pensais pas que j'allais réussir, je ne me serais pas présenté au poste de premier secrétaire", a-t-il assuré.

La crise à la tête du PS a exacerbé les tensions suscitées par la nomination à Matignon de Manuel Valls, à qui une dizaine de députés PS ont refusé la confiance faute d'obtenir le changement de cap réclamé dans un "contrat de majorité" signé par 86 parlementaires PS.

Nombre de ces élus contestent la décision du président François Hollande, confirmée par Manuel Valls, de s'en tenir à l'engagement de la France de ramener ses déficits publics à 3% du PIB en 2015.

"Ce n'est pas souhaitable et pas réalisable. La vérité consiste à dire que nous n'aurons pas 3% fin 2015", a déclaré mardi la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann.

Pour le député Christian Paul, "le gouvernement, s'il souhaite que sa majorité fasse un bon résultat aux européennes, n'a pas intérêt à se caler aujourd'hui sur les seules attentes d'une Commission (européenne) finissante".

(Edité par Sophie Louet et Emmanuel Jarry)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.